anipassion.com
Partagez|

(HOW CAN I EVER CHANGE THINGS THAT I FEEL) ≡ ISLA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ love is such  a fantasy
avatar
love is such a fantasy

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
votre titre par ici.

votre quote si vous souhaitez en mettre une dans ce coin-là. votre quote si vous souhaitez en mettre une dans ce coin-là. votre quote si vous souhaitez en mettre une dans ce coin-là. votre quote si vous souhaitez en mettre une dans ce coin-là. votre quote si vous souhaitez en mettre une dans ce coin-là. votre quote si vous souhaitez en mettre une dans ce coin-là. votre quote si vous souhaitez en mettre une dans ce coin-là. votre quote si vous souhaitez en mettre une dans ce coin-là. votre quote si vous souhaitez en mettre une dans ce coin-là.
›› Los Angeles since : 09/01/2018
›› Love letters written : 2
›› Pseudo : fakementine (clémentine)
›› It's crazy, I look like : katie cutie pie stevens
›› Credit made by : hershelves (avatar) ⠇gifs (tumblr)
›› for better and for worse :
MessageSujet: (HOW CAN I EVER CHANGE THINGS THAT I FEEL) ≡ ISLA Mar 9 Jan - 11:38


   
Isla Daisy Carpenter

   
Maybe I am just not enough you've made me realize my deepest fear by lying and tearing us up

   
prénoms | nom : s'il y a une chose dont cette jeune femme est fière depuis sa plus tendre enfance c'est ce nom de famille, Carpenter, qu'elle tient de son père, qui lui rappelle d'où elle vient et l'homme qu'elle a toujours vu comme un héros. Dans les couloirs des magazines de mode, dans les allées de la fashion week ce patronyme a été prononcé et entendu pendant de longues années, même si jamais il n'a été aussi connu que celui des plus grands stylistes et couturiers. Jamais elle n'a souhaité en changer, au contraire, étrangement ce nom de famille est l'un des biens les plus précieux de la jeune femme surtout depuis que son père est décédé. Tous les jours, elle le porte presque comme un hommage envers lui, comme une façon de l'honorer maintenant qu'il n'est plus là et qu'il ne reviendra plus auprès d'elle.  Elle n'est pas qu'une Carpenter par le sang, c'est tout son coeur qui bat pour ces lettres inscrites sur l'état-civil, et même si elle a eu la possibilité d'en avoir un autre d'abandonner le sien pour un nom plus prestigieux, capable de lui ouvrir toutes les portes de ce monde qu'elle convoite, elle n'a jamais hésité à refuser car il est impossible pour elle de l'envisager, ayant la douloureuse impression d'effacer son père de sa vie si elle venait à le faire. Pourtant derrière les Carpenter ne se cache pas une grande histoire, un arbre généalogique rempli de personnes célèbres mais ce n'est pas ce qu'elle a cherché, ni ce qui lui correspond, elle qui a toujours préféré la richesse du coeur à tout le reste.  Finalement elle se fiche de la banalité de son nom de famille, de ne pas l'entendre dans toutes les bouches, de ne pas le voir inscrit dans des grandes sphères de la mode contrairement à celui de son beau père, ce nom a toujours tout représenté à ses yeux. Et cela ne changera pas. C'est aussi par amour pour son père qu'elle aime autant ce prénom court qu'il a choisi, vingt quatre années plus tôt, Isla. Un prénom original rarement entendu dans les cours de récréation, là où au contraire les Katie et les Mary dominaient toutes les salles de classe. Et c'est l'originalité de ce patronyme qui a poussé les deux parents à faire ce choix, cette douceur dans les sonorités qui a fait pencher la balance en la faveur de ce prénom si rare. Les deux parents sur la même longueur d'onde, préparés à accueillir une petite fille avaient passé plusieurs semaines à trouver un système pour trancher et finalement ne parvenant pas à retirer le dernier de la liste, Daisy est devenu son second prénom. Car aux yeux du couple elle était cette douce fleur, sans fleur mais que les années feraient éclore peu à peu. A aucun moment pour se décider, ils ont pensé à regarder les significations de leurs prénoms préférés, ni à comprendre une quelconque signification religieuse, non, il ont préféré écouter leurs coeurs et c'est les petits coups de pied du bébé dans le ventre de sa mère quand ils ont prononcé le nom Isla qui ont fait s'envoler tous les doutes qui pouvaient demeurer. D'ailleurs, ils ont toujours adoré raconter cette histoire, un grand sourire aux lèvres, à toutes les personnes acceptant de vouloir l'entendre. Pour Daisy forcément tout le monde songe aux marguerites du printemps et cela rappelle surtout le premier pique nique du couple, quand Richard Carpenter avait décidé d'offrir quelques marguerites à Marie Le Roy pour tenter de la séduire, ce qui avait fonctionné, la jeune femme touchée par le geste spontané. Alors même si après de longues années, le couple s'est séparé et a pris des routes divergentes, Isla garde ce souvenir heureux en tête, préférant oublier tout le reste.  Date | lieu de naissance : comme pour rappeler son deuxième prénom à tout le monde et surtout à ses parents s'ils venaient à oublier qu'elle est une fleur faite pour s'épanouir à l'approche de l'été, dans une chaleur agréable avec des rayons de soleil réconfortants, elle a poussé son premier cri le vingt-et-un juin de l'année 1992, lors de ce solstice d'été, le plus long jour de l'année, mais aussi le symbole de l'été. Cette année-là, l'été était arrivé précocement et c'est sous une chaleur caniculaire que la pauvre femme au terme de sa grossesse a ressenti les premiers contractions. A 14h01 précisément, le thermomètre affichait 40° quand la torture de cet accouchement se termina, dévoilant un petit bébé au crâne parsemé de petites mèches brunes. Et quand on y pense, il est vrai qu'Isla est depuis toujours rapidement déprimée par un ciel rempli de nuage et qu'elle aime flâner à l'extérieur pour profiter d'un beau temps agréable. Elle est la pure californienne, cet enfant de la cité des anges où elle a vu le jour. Et qu'elle n'a quitté que lors de quelques voyages. D'ailleurs plutôt frileuse de nature, elle est une âme solaire, n'ayant jamais trop chaud en été mais bien trop froid quand les températures descendent en dessous des 10 degrés.   Âge : par rapport à toutes les personnes autour d'elle, elle paraît bien jeune, avec ses traits inspirant encore l'innocence de l'enfance et la naïveté d'une douce petite fille. Pourtant même s'il est écrit sur sa carte d'identité qu'elle n'a que vingt-cinq ans, qu'elle devrait être une insouciante savourant chaque instant de sa jeunesse, cela fait longtemps qu'elle a cessé de se comporter de cette façon. Car il suffit d'un instant d'observation pour percevoir dans ses yeux la maturité dont elle fait preuve pour son jeune âge. Depuis toujours, elle a aimé se retrouver auprès des plus vieux et la maladie de son père l'a fait grandir plus rapidement que tous les autres enfants autour d'elle. Quand elle s'est retrouvée seule à ses côtés, elle a oublié ses années d'adolescence, mettant en retrait ses propres besoins pour s'occuper de l'homme le plus important pour elle. De cette personne qui était tout son univers. A ses yeux il était tout et elle était prête à oublier les sorties au cinéma avec les amis ou les rendez-vous avec de potentiels amoureux pour prendre soin de son père. Malheureusement c'est quand il est décédé qu'elle a commencé à exister réellement pour elle-même, qu'elle a cessé de se retirer de l'équation, pensant alors à elle pour le rendre fier et pour faire son deuil sur son ancienne vie. Quelques temps, elle a enchainé les longues nuits dans les clubs de la ville pour vivre ce qu'elle n'a pas vécu jusque-là, mais elle a réalisé progressivement qu'elle n'était pas nécessairement la femme faite pour sortir tous les soirs. Et même si elle vit à présent la vie d'une jeune femme de vingt-cinq ans, ne comptez pas sur elle pour faire n'importe quoi, cela ne lui ressemble pas. Nationalité | origines : naissant sous le beau soleil de la cité des anges, elle est une américaine très fière de l'être, même si elle se revendique plus californienne qu'américaine, préférant clairement l'ouverture d'esprit qu'elle ressent chez les californiens plutôt que l'opinion de tous les américains ayant d'après elle élu le pire idiot qu'il puisse exister. Son père n'ayant que du sang des premiers colons américains, c'est le nom de famille de sa mère qui ramène une légère intonation venue d'ailleurs et très drôle à entendre lorsque celui-ci est énoncé avec un accent prononcé. Par sa mère purement française, elle a des origines françaises. En effet, c'est à Paris que Richard et Marie se sont rencontrés, tandis qu'il était venu pour un voyage d'études. Et s'il était arrivé seul, il est reparti dans sa terre natale avec le plus beau des souvenirs comme il aimait le dire. Une seule fois, elle a eu l'occasion de se rendre dans le pays de sa mère, découvrant la ville lumière et les avenues recouvertes de grands magasins. Cependant, même si elle ne connaît pas bien la France, sa mère a mis un point d'honneur à lui parler français dès sa naissance, elle n'a donc aucun mal à le parler et à le comprendre. À los angeles depuis : sa ville elle l'aime et elle le dit sans aucune hésitation. En plus d'y avoir vécu pendant son enfance, contrairement à beaucoup de jeunes américains s'éloignant pour leurs études universitaires, elle a décidé d'y rester, ne quittant pas Los Angeles où elle se sent particulièrement bien. C'est dans cette ville qu'elle est chez elle, qu'elle se sent bêtement chez elle depuis toujours. Elle y a tous ses souvenirs heureux, elle y a tout vécu, même le pire mais elle n'a jamais souhaité déménager ailleurs. Peu importe si la ville de la mode est New York, elle préfère garder ses valise dans cette immense cité ensoleillée.  Statut civil : si elle connaît à la perfection les règles de l'amour familial et de l'amitié, quand il s'agit d'amour, la  jeune femme fait partie des coeurs solitaires. De ces pauvres âmes qui malheureusement ont bien du mal à trouver le bonheur. Pourtant autour d'elle, elle a vu un couple heureux, s'aimer à la folie, les attentions offertes par son père à sa mère, c'est les images qui l'ont fait grandir et qui se dessinaient chaque jour devant elle quand elle n'était qu'une petite fille. Mais à l'âge des premiers émois, durant cette adolescence où le coeur peut se transformer en proie facile, le divorce de ses parents a commencé à bouleverser son équilibre, la jeune Isla voyant son père perdre la femme qu'il aimait plus que tout. Une femme qui avait décidé de s'en aller, n'arrivant plus à vivre avec l'évolution de la maladie de son mari. Il y a eu les disputes, les cris et surtout la tristesse dans le regard de Richard Carpenter, tout ce qui a été suffisant pour donner envie à sa propre fille de se protéger. Un homme si fort arrivant à lutter contre la maladie mais qui s'est écroulé à la seconde où sa femme a franchi le seuil de leur maison. Chaque jour, elle a fait autant qu'elle pouvait pour qu'il ne soit pas seul, pour lui apporter un autre amour, celui de sa fille. Cela ne l'a pas empêché de connaître des émois, mais finalement elle n'a connu que des déceptions. Le premier qui lui a fait du mal est passé rapidement du statut de petit-ami à celui de garçon qu'elle déteste jusqu'à la fin des temps. Elle était jeune, insouciante du haut de ses dix-sept ans et cela faisait plusieurs semaines qu'elle voyait Chris Meyer, qu'ils étaient ensembles. Ils allaient au cinéma, il lui offrait des fleurs, il lui faisait des compliments. Mais cela ne l'a pas empêché après leur première nuit ensemble de lui avouer qu'il était jaloux de l'attention qu'elle offrait à son père et de tout le temps qu'elle passait avec lui. Elle ne l'a pas supporté et immédiatement elle est partie pour le fuir. Les semaines suivantes ils ont continué de se croiser dans les couloirs de leur lycée, mais elle a passé la fin de l'année à l'éviter autant qu'elle le pouvait. Chris Meyer a été le premier, et si elle aurait pu espérer qu'il soit le dernier, cela n'a pas été le cas. Les mois suivants et pendant plus d'un an, elle est restée éloignée des hommes, submergée par le décès de son père. A l'université et bien que se rendant très souvent dans les soirées étudiantes avec ses amis, elle a connu peu de flirt, des jeunes étudiants tentant de la séduire, mais incapable d'enlever totalement sa carapace, se protégeant de tout, elle les repoussait pour la plupart. Il n'y a que Seth Andrews qui s'est battu suffisamment fort pour qu'elle lui accorde un premier rendez-vous. Puis un second rendez-vous. Et un troisième. Petit à petit, elle a fait détruire les murs l'entourant et elle lui a offert son coeur. Follement amoureuse de Seth, ils ont été en couple, il a été auprès d'elle, ils ont été tous les deux de longs mois. Ils avaient même des projets pour l'avenir et pour la première fois elle avait totalement accordé sa confiance à un homme malgré ses craintes. Cependant après un an et demi de relation, elle s'est retrouvée comme une mauvaise héroïne de série télévisée, découvrant Seth en compagnie de Livia Hollister, l'une de ses meilleures amies. Tout s'est écroulé autour d'elle. En une petite minute, elle a compris pourquoi elle avait toujours refusé d'offrir sa confiance. Découvrant la vérité, elle s'est murée dans ses études, plongeant corps et âme dans son rêve pour en pas se souvenir qu'elle avait été trahie par deux personnes qu'elle aimait. Deux personnes qui s'étaient permises de lui mentir tout ce temps. Toute son estime d'elle-même s'est envolée et comme une biche effrayée, elle a fui les hommes aussi intensément qu'elle le pouvait. Deux fois on l'avait blessé et elle ne souhaitait plus ressentir la même chose de nouveau. Car il était impossible qu'elle se perde dans une nouvelle relation. Cette fuite des hommes a duré plus d'un an, une année où elle s'est protégée, apeurée par les dégâts de l'amour. Depuis tout ce temps elle a peur du mal qu'on peut lui faire, de tout le mal que cela peut provoquer chez elle. Et trop effrayée pour oser sauter dans le vide après l'échec de ses deux anciennes relations, elle est restée seule, parce qu'ainsi elle pensait pouvoir se protéger. Néanmoins, toutes ses convictions ont été remises en question quand elle a croisé cet homme lors d'un concert, abandonnée par l'amie qui devait l'y accompagner. Tous les deux hors du temps, ils se sont parlés, ils se sont apprivoisés et surtout ils se sont séduits. Oubliant tout son désir de ne pas laisser quelqu'un s'approcher trop près d'elle, bercée par cette attirance qui s'était logée presque immédiatement dans sa tête en posant ses yeux sur Jude Lawrence, elle lui a souri. Elle l'a laissé la séduire, elle s'est embarquée dans ce tango, flottant avec lui au dessus du reste du monde. Elle a goûté ses lèvres, elle s'est nourrie de ses baisers, de la sensation de ses caresses sur sa peau et de cette nuit endiablée où elle avait l'impression d'exister. Où elle se sentait enivrée et désirée par un inconnu plus que par quiconque auparavant. Ayant la sensation inconnue d'être légère de ne plus être possédée par la peur, elle a vite découvert qu'elle avait tort lorsqu'elle s'est réveillée seule le lendemain. Et quelques heures plus tard quand elle a découvert que c'était avec Jude Lawrence qu'elle allait effectuer son stage de journalisme. Ce même Jude Lawrence qui l'avait touché, qui avait embrassé sa peau avec passion. Ce même Jude Lawrence terriblement en couple avec une douce princesse du nom d'Hazel Carrington. Il n'y avait rien de pire pour Isla à part un scénario aussi dramatique que celui-ci. Occupation : fort heureusement pour la jeune Carpenter, il y a des domaines où elle a été bercée par les certitudes, où elle ne s'est pas laissée totalement inonder par le doute. A son plus jeune âge, elle avait l'habitude de voir son père dessiner des robes merveilleuses pour des beautés renversantes. Parfois elle s'installait près de lui, touchant de ses doigts enfantins les tissus, goûtant à la délicatesse de la soie, posant ses yeux sur les croquis de nouvelles merveilles. Cependant, et bien qu'ayant tenté à plusieurs reprises, il a vite été compris qu'elle n'était pas faite pour dessiner comme son père, n'ayant pas la créativité ni l'inspiration de Richard Carpenter. Néanmoins ayant vécu entourée de cet univers de paillettes, les yeux remplis d'étoiles, elle a choisi de continuer dans la mode, s'orientant malgré tout vers le journalisme. C'était son souhait durant toutes ses années passées au lycée. Un temps à la mort de son père, elle a failli renoncer à son rêve, se sentant incapable de continuer à avancer, elle n'était plus sûre de rien. Et c'est alors que sa mère lui a tendu une lettre écrite par son père, c'est la force des mots couchés sur cette feuille blanche qui l'a aidé à tenir bon. Deux mois et demi après la perte tragique de son père, elle a posé ses valises à l'université de Los Angeles, plus précisément à l'UCLA pour suivre des études de journalisme, payées grâce à l'héritage de son père, comme il le souhaitait. Prenant un nouveau départ, tentant de calmer ce qu'elle ressentait, elle a intégré la sororité des Alpha Delta Pi pour s'intégrer dans cet univers qui n'était pas le sien. Et pour s'investir autant que possible dans ses années universitaires. Elle a fait partie de plusieurs associations, participant à de nombreux clubs ou à l'organisation de plusieurs projets, notamment ceux visant à lever des fonds pour la recherche médicale.  Il n'est d'ailleurs pas rare de la voir prendre de son temps pour se rendre au service pédiatrique de l'hôpital pour lire des histoires aux jeunes enfants. Après quatre années d'étude, elle a obtenu son diplôme de journalisme et pour continuer à progresser, en vulgaire débutante, n'ayant pas le nom pour se faire une place dans un magazine de mode, elle a fait des stages ici ou là refusant toutes les propositions de son beau-père. Et oui haut dirigeant de la maison d'édition de presse derrière Vogue, Vanity Fair et GQ,  il lui a plusieurs fois proposé de lui obtenir un emploi dans ces magazines qui la font rêver depuis l'enfance, mais c'est par elle-même qu'elle souhaite faire ses armes, n'acceptant pas d'user de pistons et non de son mérite. Aujourd'hui voulant découvrir un autre aspect du journalisme, elle a obtenu un stage au sein de l'équipe du NBC Nightly News. Malheureusement elle n'avait pas prévu de se retrouver dirigée par Jude Lawrence. Orientation sexuelle : écrire ici. Quartier | type de résidence : écrire ici. Statut familiale : écrire ici. Situation financière : (précisez aussi en $) écrire ici. Votre foi en l'amour : en %. Caractère : sous forme de traits ou de description complète. Groupe : écrire ici.

   
your heart is made from gold ♡
Nous rappelons que cette partie est obligatoire à tous. Toutefois, si vous décidiez de ne pas faire d'anecdote. Nous imposerons une quinzaine de points de 3 lignes minimum à énoncer. Cela nous permet ainsi qu'au membre de mieux cerner votre personnage .  

     Par contre, si vous décidez de faire une ou plusieurs anecdotes par la suite. Dans ces cas-là, nous vous demanderons un minimum de dix points sans aucune restriction de lignes. C'est à votre guise, mais attention nous insistons bien sur le fait que ce point concerne uniquement ceux qui feront la partie histoire de leur fiche.


   
♡  i sell my feelings on ebay
 01. Comment définiriez vous votre conception de l'amour ? écrire votre réponse d'un minimum de 2/3 lignes merci. 02. Quel est votre meilleur et pire souvenir lié à une relation ? écrire votre réponse d'un minimum de 2/3 lignes merci.  03. Comment s'est passé votre première fois ? En gardez-vous un bon souvenir ? écrire votre réponse d'un minimum de 2/3 lignes merci. 04. Comment imaginez-vous votre futur ? écrire votre réponse d'un minimum de 2/3 lignes merci.
   


   
Pseudo | prénom • écrire ici. Âge • écrire ici. Pays | Région • écrire ici. Comment avez-vous connu le forum ? • écrire ici. Célébrité • écrire ici. Scénario | Pré-lien | inventé ? • écrire ici. Autres comptes ? • écrire ici. Fréquence de connexion ? • écrire ici. Un dernier commentaire ? • écrire ici.

   
Code:
<pris>Prénom Nom célébrité</pris> <pseudobottin>▹ Prénom Nom du personnage</pseudobottin>
   
Revenir en haut Aller en bas

(HOW CAN I EVER CHANGE THINGS THAT I FEEL) ≡ ISLA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ THAT'S LOVE BITCH ! :: votre 1ère catégorie :: Fakementine-