anipassion.com
Partagez|

ROONEY COLLINS ♦

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ love is such  a fantasy
avatar
love is such a fantasy

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
you're the sea i drowned in and the forest i got lost in
NOT WEAK JUST BECAUSE MY HEART FEELS SO HEAVY

i wish i’d never laid eyes on him. i wish we’d never met .… if i never laid eyes on him, then i wouldn’t have fallen in love, and he wouldn’t have fallen in love. that may have made for two more lonely people in the world, but also a lot less pain and heartache for many, many others…. if it were a choice, who would choose this kind of love? so i wish we never met. but we did. and i tried. i tried and failed and tried and… failed again to hide, to stop loving him, but i couldn’t. i was weak. i hated myself. i wore this ring to remind me of my weakness. and i won’t ask for forgiveness. just don’t ask me to undo the past, don’t ask me to fall out of love with him, because if i could i would ...
›› Los Angeles since : 01/06/2017
›› Love letters written : 21
›› Pseudo : foolish blondie (tica)
›› It's crazy, I look like : jessica fuckinamazing stroup
›› Credit made by : foolish blondie (avatar) ☞ foolish blondie (profil crackship) ▫ tumblr (other profil gifs) ▫ scandal (profil quote)
›› I have a doppelgänger with : abby lewis (jessica fuckinamazing stroup) ✻ jay specter (sam orgasmic claflin) ✻ naïa atkins (dianna mindblowing agron) ✻ ella malone (jenna cutie coleman) ✻ anton sheffield (jensen naughty ackles) ✻ lissa crowley (italia perfection ricci) ✻ ophelia baron (jessica badass alba) ✻ wilson campbell (theo hottie james) ✻ sara ashmore (candice bittie accola) ✻ bobbie matthews (johanna hottie braddy) ✻ catriona milano (amber hotness heard) ✻
›› Availability : hello beauty you, i'm avalaible right nowprénom nom, (statut) » prénom nom, (statut) » prénom nom, (statut) »
›› Occupation :
›› We're having a baby :

MessageSujet: ROONEY COLLINS ♦ Mer 16 Aoû - 21:42


© fanpop
Rooney Jagger Collins.

I) sittin' on top of the world
AGE née le quinze février 1984, trente et un ans. LIEU DE NAISSANCE née à Sand Valley, elle y'a passé toute son enfance et une grande partie de son adolescence. Lorsqu'elle à été diplômée elle est partie étudier dans la Grande Pomme avec son petit ami. Elle c'est vu proposé un job dans sa ville natale il y'a trois mois et à fini par revenir OCCUPATION elle est neurochirurgienne au Houston Medical Center, suivant les traces de son père avant elle même si il à humilié la famille lorsqu'il est partit avec cette jeunette GROUPE VALLEY'S FOLKS.


IV) they search for wealth untold.
Lorsque j'ai quitté Sand Valley j'étais comme la plupart des autres adolescent des alentours, j'avais envie de commencer ma vie mais pas du tout en suivant les traces familiales de la ferme ... En dehors du fait que mon père ai trahit notre famille j'ai décidé de suivre son exemple, je ne savais pas encore si j'allais revenir sérieusement vivre de nouveau ici mais je savais que je deviendrais chirurgien. Après la mort de ma mère je n'ai plus mis les pieds à Sand Valley, je n'avais plus rien qui me rattachait à cette ville en dehors de Brane et nous vivions tout les deux à New York à ce moment là. Seulement voilà, lorsque l'on m'a proposé le job que tenait auparavant mon père, je n'ai pas pus refuser, et je suppose que l'on ne peux jamais quitter ses racines! Enfant le seul côté sympa d'habiter dans une si petite ville c'est qu'elle pouvait aller jouer ou elle voulait quand elle le voulait. Mais en grandissant elle c'est rapidement rendue compte qu'elle ne pouvait pas rester là, bien trop de souvenirs, qu'ils soient bons comme mauvais. Seulement Sand Valley à toujours fait partit de son cœur, et n'en sortira jamais. Bien qu'appréciant le côté typique et bien tranquille du village, j'aime le fait qu'il change avec son temps. Je ne pense pas que ce soit une mauvais idée d'avoir changé certaines choses, ça en avait besoin.  



IV) they search for wealth untold.
PSEUDO j'ai utilisé bien des pseudos, mais celui que j'ai en ce moment est Foolish Blondie CÉLÉBRITÉ la magnifique et talentueuse Bethany Joy Gaelotti, on est tous d'accord pour dire qu'elle n'est pas assez prise, mais à moi ça me va! VOS COMMENTAIRES/OBSERVATIONj'ai vraiment hâte de commencer à RP avec vous, et apprendre à vous connaître    


II) trouble late last night.
CARACTÈREUne des qualité qui domine toute les autres chez Rooney c’est qu’elle à toujours le sourire, elle sait comment garder les apparences quoi qu’il arrive, et il faut l’avouer cela est de plus en plus rare dans le monde d’aujourd’hui. Rooney est aussi une jeune fille très sérieuse, disons que même si elle à une vie bien remplie d’un côté, de l’autre elle sait fixer ses limites et ne pas dépasser des bornes. Le plus important pour elle est de réaliser ce qu’elle à prévu coute que coute. Quand elle aime quelqu’un elle ne fait pas semblant, disons que l’on ne peu pas aimer à la légère à ses yeux … En dehors de cela elle est très têtue, oui la pire des têtes de mule que vous ayez connu ! Quand elle à une idée en tête, elle ne la lâche pas jusqu’a ce qu’elle l’ai ! C’est quelque chose qu’elle tient de son père il paraît, mais elle n’y peu rien, elle est comme sa. Malheureusement pour certaines personnes, elle est très matérialiste, elle ne parle pas à n’importe qui, il faut que tout convienne chez une personne pour qu’elle décide de lui adresser la parole. Elle fait aussi partit de ses filles qui n’accorde pas facilement sa confiance, ce qui explique peut être le nombre bien trop grand de relations foireuses qu’elle à vécût jusqu’à présent SIGNES PARTICULIERS Elle c'est fait faire un tatouage sur le pied, quelque chose de peu commun en effet, mais surtout parce que sa mère ne supportait pas l'idée même qu'elle puisse marquer son corps! Elle à la tête bien sur les épaules, et même si elle est parfois un vrai garçon manqué il est parfois surprenant de voir qu'elle est vraiment une femme ! Les coups de poings sa la connait, et en fait elle aime vraiment beaucoup en donner à tout bout de champs, faut pas trop la chercher quoi sinon elle devient vraiment violente. Elle est aussi très sournoise, alors attention à vous ...
OTHERS Aime écouter de la musique pop ☉ à une voix divine même si elle ne l'a fait jamais écouter à personne ☉ à un tatouage dans la nuque mais qu'on voit rarement de part ses cheveux ☉ se lise ses cheveux quasiment tout le temps ☉ aime fumer même si c'est vraiment mauvais pour elle ☉ à acheté une moto ☉ ne supporte pas qu'on touche à ses affaires ☉ n'aime pas les chaussures à talon mais doit en porter parce que sa fait plus femme ☉ne fait confiance à personne ou presque ☉ possède une mini cooper ☉
Revenir en haut Aller en bas
❉ love is such  a fantasy
avatar
love is such a fantasy

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
you're the sea i drowned in and the forest i got lost in
NOT WEAK JUST BECAUSE MY HEART FEELS SO HEAVY

i wish i’d never laid eyes on him. i wish we’d never met .… if i never laid eyes on him, then i wouldn’t have fallen in love, and he wouldn’t have fallen in love. that may have made for two more lonely people in the world, but also a lot less pain and heartache for many, many others…. if it were a choice, who would choose this kind of love? so i wish we never met. but we did. and i tried. i tried and failed and tried and… failed again to hide, to stop loving him, but i couldn’t. i was weak. i hated myself. i wore this ring to remind me of my weakness. and i won’t ask for forgiveness. just don’t ask me to undo the past, don’t ask me to fall out of love with him, because if i could i would ...
›› Los Angeles since : 01/06/2017
›› Love letters written : 21
›› Pseudo : foolish blondie (tica)
›› It's crazy, I look like : jessica fuckinamazing stroup
›› Credit made by : foolish blondie (avatar) ☞ foolish blondie (profil crackship) ▫ tumblr (other profil gifs) ▫ scandal (profil quote)
›› I have a doppelgänger with : abby lewis (jessica fuckinamazing stroup) ✻ jay specter (sam orgasmic claflin) ✻ naïa atkins (dianna mindblowing agron) ✻ ella malone (jenna cutie coleman) ✻ anton sheffield (jensen naughty ackles) ✻ lissa crowley (italia perfection ricci) ✻ ophelia baron (jessica badass alba) ✻ wilson campbell (theo hottie james) ✻ sara ashmore (candice bittie accola) ✻ bobbie matthews (johanna hottie braddy) ✻ catriona milano (amber hotness heard) ✻
›› Availability : hello beauty you, i'm avalaible right nowprénom nom, (statut) » prénom nom, (statut) » prénom nom, (statut) »
›› Occupation :
›› We're having a baby :

MessageSujet: Re: ROONEY COLLINS ♦ Mer 16 Aoû - 21:42


III) don't take your guns to town.

    ❝ CAUSE LIFE IS UNFAIR ❞
    « Une fraction de secondes, c'est durant cette courte période, qu'il peut se passer un événement qui risque de changer votre vie du tout au tout. Il s'agit simplement de ces quelques secondes pour changer votre destiné. » Cashback


    Assise sur les bancs du lycée, la jeune fille âgée de seize ans seulement lit son livre profitant des quelques rayons de soleil qui caressent son visage. Ses longs cheveux attachés en un chignon mal fait , elle tortille autour de son doigt une mèche de cheveux qui s'échappe de l'élastique noir. Elle ne fait pas attention à tout ce qui se passe autour d'elle, elle ne fait pas attention aux regards que lui portent certains et ne fait pas non plus attention à ce qu'ils se disent sur elle. Ce livre elle doit l'avoir finit pour le lendemain, et elle compte bien le terminer. Alors qu'au fur et à mesure les lieux se vident elle entends des rires, des rires qu'elle connait et qui la sortent alors de son monde. Alors elle les voient, Brane et Micah , les deux inséparables. A leurs vue un sourire s'étend sur son visage elle referme doucement son bouquin et le glisse dans son sac avant de passer celui-ci sur son épaule. On pourrait croire qu'elle à attendu qu'ils arrivent pour partir, comme gênée de leurs présence mais en fait non, ce n'est pas du tout sa. Depuis quelques temps, elle s'entend bien avec Brane ils parlent souvent ensembles et cela sans même que Micah le sache ... En réalité ils se connaissent depuis toujours, comme tout le monde à Sand Valley.  Elle adopte cette démarche assuré dont elle à le secret, et se dirige vers l'entrée du lycée devant laquelle ils se trouvent, elle ne fait pas comme si ils n'existaient pas , bien au contraire elle à toujours son petit sourire qui lui vas à merveille et lorsqu'elle est à leurs niveaux elle ne s'arrête que deux seconde , fait un clin d'œil et lance un « Salut Brane. » des plus complice avant de continuer son chemin et de se rendre en cours. C'est là que débute la vie mouvementée de Rooney Jagger Collins ...
    Ce soir là elle prit le volant après une petite soirée tranquille devant un film à l'eau de rose avec sa meilleure amie, son téléphone avait sonné deux minutes auparavant et c'était son petit frère qui avait finis son entrainement de baseball, il ne voulait pas d'une nounou ce jour là et demanda à sa grande soeur de venir le chercher pour qu'ils passent une soirée ensembles. De toute les personnes existant sur cette maudite planète, il était le seul pour qui elle éprouvait un amour sans faille, un amour immense et pur, le seul pour qui elle était capable de tout. Aaron et leurs mère étaient les seuls personne qui comptaient vraiment, bien sur quand on est au lycée on à des amis, on s'entend bien avec celui-ci ou celui-là, mais la famille ce n'est pas la même chose. Le destin à voulu que leurs père est parte pour une fille beaucoup plus jeune, infligeant une honte monstrueuse à la petite famille qui arriva à s'en remettre tant bien que mal. Elle avait attrapé les clefs du 4x4 et avait prit la route du stade. En la voyant arriver il avait sourit, de ce sourire que seul les enfants peuvent faire, le sourire qui traduit combien ils sont heureux au moment même ou ils aperçoivent quelque chose « Roo, le coach à dit que je faisais de plus en plus de progrès et que je pourrais passer dans l'équipe supérieur tu te rends compte ? » Il était passé devant comme il le faisait toujours quand c'était sa soeur qui conduisait, et il lui racontait tout, sa journée, son entraînement, et tout ce qu'il n'avait pas pu lui raconter, il lui confiait tout ce qu'il avait sur le cœur, et le simple fait de partager ce moment là avec son frère avait en soit quelque chose de magique ... C'était toujours un moment qu'elle savourait. Elle s'arrêtât alors au feu rouge, tandis qu'il lui mimait la gamelle que c'était prise un de ses camarade, et sa façon de faire la faisait rire, le feu passa au vert et elle fit repartir doucement la voiture tout en lui expliquant que le baseball était un sport dangereux  ...
    Elle entend autour d'elle des bruits, des personnes parler, tout s'agite et elle à mal aux yeux, mal à la tête, mal partout, elle ne ce sent pas la force de bouger ou de faire quelque chose, et elle sent dans son bras comme une aiguille. Elle entre-ouvre ses yeux, entend de nouvelles voix dire qu'elle est réveillé, on lui demande comment elle va, si elle sent ceci, cela, et si elle peu serrer quelque chose. Elle s'exécute, elle fait ce qu'on lui demande, jusqu'à ce qu'on lui demande d'ouvrir totalement les yeux. Elle les ouvrent, pas si rapidement que ce qu'elle aurait voulu mais à peine à t'elle ouvert les paupières qu'elle peu voir des pieds, le sol de ce qui semble un hôpital, et alors tout lui revient en tête, la journée, le film, le soirée, la voiture, son frère, le feu vert, le camion ... Elle se relève rapidement, arrachant les fils se trouvant attachés à elle, elle tourne la tête vers la droite parce qu'elle sent que c'est là bas que sa ne va pas, elle sent alors une boule se former en elle, elle ne peu pas parler, ni même respirer, elle sent ses larmes arriver et son corps qui veut lâcher « Non ... » chuchote-t-elle, les médecins s'affairent autour d'elle, mais son regard ne peu pas quitter cette petite main qui dépasse d'une couverture grise, cette dernière recouvrant un corps de taille moyenne, elle chuchote encore, de façon plus rapide et se met à respirer un coup, on lui demande de s'allonger, et de faire encore bien des choses mais elle sent en elle monter une force incroyable malgré le fait que tout son corps appelle au secours  « NOOON ! » Son corps se révulse, les larmes, les cris, elle risque de s'étouffer et crier lui à demander plus de force qu'elle pensait « Non !! C'est mon frère ... c'est mon ... » ils essayent de la faire s'allonger de nouveau, ils se mettent à trois sur elle mais elle ne se laisse pas faire « C'est mon ... c'est MON PETIT FRÈRE non non non ... il n'est pas pas ... NON ! » Et là plus rien, les larmes tombent toujours, elle pleure mais n'entend plus rien, et sens son corps tomber de fatigue ...

    ❝ PRETTY BROKEN GIRL ❞
    « It all just feels so fake, ya know? This idea that good things happen to good people. That there’s magic in the world, and that the meek and the righteous will inherit it. Too many good people suffer for that to be true. Too many prayers go unanswered. And every day it just gets worse. Every day we ignore how truly broken this world is, and we tell ourselves it’s all going to be okay. But it’s not going to be okay. And once you know that, there’s no going back. There’s no magic in the world…at least today there isn’t.  »
    Perdre un être cher est la pire des choses qui puisse nous arriver, il est bien pire encore de voir partir quelqu'un qui avait encore toute une belle vie devant lui, il bien plus dure encore lorsque vous êtes responsable de sa mort ... Il s'est avéré que le conducteur du camion qui est rentré dans la voiture de Rooney et Aaron, avait beaucoup trop d'alcool dans le sang au point même qu'il ne se souvenait pas avoir foncé dans une voiture ... Sortie de la clinique avec des bandages et des plâtres, Rooney n'a pas pus aller à l'enterrement, elle n'a pas eu le courage de devoir affronter sa peine face à tout les autres, face à toute les personnes présentes ... Le fait que les gens la plaigne, la prenne dans ses bras, elle ne peux pas le supporter, parce qu'elle le sait, elle sait que c'est a cause d'elle qu'il n'est plus là, si seulement elle avait fait plus attention ... La police n'a pas voulu rendre public le fait que c'était elle qui conduisait, et c'est sa mère qui à dit être au volant, avec Aaron et Rooney dans la voiture. Un stupide mensonge qui n'aide pas June à dormir la nuit, elle ne dort plus, ne mange plus, à quoi bon la vie ? C'est elle qui aurait du partir, pas lui ... Sa mère s'enfonce dans la maladie et le fait d'avoir perdu Aaron ne l'aide en rien, Rooney elle tente de faire croire à tout le monde que ça va, mais ça ne va pas. Comment est-ce que sa pourrait aller ?  Alors Rooney se plonge dans la boulot, elle veux devenir médecin et le deviendra, elle sera d'ailleurs bien meilleur que ses idiots qui ont laissés partir cette enfant .... Et ceci même si elle doit aller dans les grandes villes pour y arriver.
    On cherche tous des réponses, en tant que médecins, dans la vie, tout le temps. Parfois, on s'aperçoit que la réponse était là, tout près, juste sous la surface. Il arrive aussi qu'on trouve la réponse alors qu'on ne savait même pas qu'on se posait la question. Parfois, la réponse nous prend complètement par surprise. Et souvent, même quand on finit par trouver la réponse, il nous reste quand même un sacré paquet de questions. Elle avance dans le hall d'entrée, avance le plus vite qu'elle peut ne se demandant même pas ou elle va, le fait est qu'elle à besoin de se libérer de quelque chose qui la pèse plus que tout. Elle pousse les gens sur son passage, on la regarde comme si elle était complétement folle mais cela l'importe peu, elle s'en fiche elle continu d'avancer et peu importe si elle dégouline de transpiration, peu importe si elle est pleine de sang, elle à besoin de quelque chose que personne ne peu lui donner ... Monter les escaliers le plus rapidement possible elle est essoufflée, elle entend son nom crier derrière elle mais cela l'importe peu, elle continue d'avancer pour finalement arriver sur l'aire atterrissage des hélicoptères, et l'ai emplie enfin ses poumons, lui fouette le visage et voilà qu'elle peu enfin respirer à nouveau « Qu'est ce qui t'a pris ? » Elle ne fait même pas attention à ce qu'on lui dit elle ferme les yeux continue de respirer. Elle à décidé tout sa, devenir ce qu'elle est aujourd'hui et elle sait très bien pourquoi elle est là, pourquoi elle se lève, mais là c'est trop lui demander, elle ne peux pas garder enfouit en elle tout sa. « Rooney ! » Elle sent deux mains attraper ses bras fermement et elle ouvre enfin ses yeux, qui laissent échapper des larmes le long de ses joues « J'ai toujours voulu aider les gens, les faire renaître j'ai jamais cru en dieu ... jamais ... Pour moi les médecins c'était dieu et je voulais en être tu comprends ? Je voulais en être ... J'avais ce cœur qui battait devant moi, c'est pas la même chose que les rats oh sa non , je ne sais pas ce qui m'a pris je n'en sait rien du tout Andrew je te jures j'ai paniqué ... J'ai pas réussit ! » Elle est paniquée, elle sent bien qu'au fond d'elle la panique fait rage, qu'elle veux se manifester plus qu'autre chose et pourtant elle ne fait rien pour la stopper, elle n'est qu'une interne et pourtant aujourd'hui on lui à fait confiance, aujourd'hui elle aurait pu sauver une vie « Il n'est pas mort ... » Elle le regarde ne comprenant pas ce qui se passe, si ce qu'il dit là est vraiment vrai, si ce qu'elle vient d'entendre n'est pas une simple illusion tout droit sortie de son subconscient mais non, il lui sourit et la regarde dans les yeux, et sa dans son subconscient c'est rare. On veut vous apprendre à pouvoir surmonter toute les épreuves mais c'est la même chose que de demander à un nourrisson de courir avant de marcher. Pourtant elle l'a fait, elle l'a sauvé cette homme, elle à fait ce qu'on lui avait dit de faire et pour une fois sa avait marché, pour la première fois sa avait marché ... Sauver la vie de quelqu'un c'est comme tomber amoureux : il n'y a pas de meilleure drogue. Après pendant des jours on marche dans les rues et tout ce qu'on voit est transfiguré. On se croit devenu immortel, comme si c'était sa propre vie qu'on avait sauvée.  
    Elle ce sent différente, comme vivante à nouveau et de son bonheur elle se met à courir, courir jusqu'à chez elle entrant en trombe dans la maison. Elle est rentrée ce week end exprès pour annoncer de vive voix la bonne nouvelle à sa mère. Prête à sauter de choix à dire la bonne nouvelle « Maman j'ai ... » Mais ce n'est pas sa mère qui est là, ce sont des ambulancier, prise de panique elle avance doucement jusqu'à la chambre de sa mère, bien trop effrayée par ce qu'elle pourrait voir, son coeur ce sert et sa respiration semble coupée, elle n'est pas assez forte pour affronter une autre épreuve, pas assez forte pour perdre sa mère ... Et pourtant alors qu'elle entre dans la chambre, les ambulanciers recouvre le corps de cette mère qu'elle à tant aimé, elle n'a pas le temps de retenir un cris qu'on la pousse vers l'extérieur, les yeux rougis elle regarde sa mère s'éloigné ...


    Le prêtre était en train de parler, elle ne l'écoutait pas du tout et ceci depuis le début, son visage était rivé face au cercueil devant elle, face à ce cauchemar qu'elle vivait éveillé. Le soleil gris se reflétait à la perfection dedans, et un frisson parcouru tout son corps, si bien qu'elle sera son parapluie plus fort pour ne pas montrer qu'elle tremblait. Ses larmes voulaient tombées, mais elle c'était mis un point d'honneur à ne plus pleurer, il fallait aller de l'avant elle le savait tout comme elle savait que ce serait bien trop difficile d'y arriver. Elle jeta un œil à côté d'elle au travers de ses lunettes opaque, et vit autour d'elle bien d'autres personnes du village partager sa peine. Elle entendit que le prêtre c'était arrêté et que tout les regards se tournaient face à elle à présent, elle n'avait pas la force de bouger et elle eu à faire un effort surhumain pour avancer de trois pas afin de se placer devant la tombe de sa mère.  « Je ... » Elle avala une grande bouffée d'air frais, elle regarda autour d'elle et vit tout ses visages tristes d'avoir eux aussi perdus des êtres chers. Mais ils ne pouvaient pas comprendre ce qu'elle ressentait à ce moment même, personne ne savait alors que la dernière fois qu'elle avait pu admirer le visage sa mère, elles c'étaient disputés toute les deux. Sa mère avait tenté de la faire parler, parler de Aaron, parce qu'elle n'arrivait à le faire avec personne, et ceci même si la mère tentait de faire comprendre à la fille qu'il serait nécessaire pour elle d'aller voir un psychiatre ... Elle avait dit des choses horribles, elle avait dit des choses qu'elle avait rapidement regrettés une fois que la colère était passé. Elle ne lui avait pas dit aurevoir, ce matin là avant de repartir à New York , et l'avait vu pour la dernière fois ce  ou la quittant sur un " jamais tu ne me comprendra tu ne sais pas ce que j'ai vécu, un enfer et tu est incapable de m'en sortir " des plus sanglants. Elle ravala ses larmes qui cette fois étaient bien plus forte qu'elle et croisa de nouveau le regard de sa soeur, sa seule famille ... Elle ne pouvait pas le faire, elle ne pouvait pas continuer à parler et tandis qu'elle regardait l'assemblée face à elle cherchant un regard réconfortant, elle croise celui d'une personne qui avait bien des années auparavant, trois ans avant pour être exacte, capté son attention, il eu simplement à lui sourire, pour qu'elle comprenne qu'elle n'était pas à sa place ici « Je ne peux pas excusez moi. » Descendant la petite tribune, elle ne fit pas attention au fait que la pluie à présent dégoulinait sur elle, peu lui importait, mais elle ne devait pas être seule, elle ne l'était pas. Elle arriva près de Brane qui la pris dans ses bras, eux deux face au reste du monde ...
    ❝ A GIRL AND A GUY ❞
    « I hope with all my heart that you find the answers to your questions. But the answers that you’re looking for are closer than you think. They’re in your heart. And in the hearts of those who love you. And i love you i really do. »

    « S'il te plait sort de là ... » Assise contre la porte de la salle de bain, elle pleurait depuis plus de dix minutes maintenant. Elle pleurait d'être aussi naïve, d'avoir réussit à s'être faite berner aussi facilement. Elle tapait sa tête contre la porte en bois en répétant qu'elle était complétement idiote. « Tu veux quoi ? Que je défonce la porte ? » Elle ne répondit pas ferma les yeux en essayant de calmer sa crise de larme, mais rien n'y faisait. Elle ne l'entendit plus derrière la porte et se rendit compte qu'il était peut être sérieux, qu'il allait peut être défoncer la porte. Alors elle se leva lentement, et tourna le verrou. Quand elle eu ouvert la porte elle pu le voir là en face d'elle, il attendait des explications il était en colère, cependant il s'avança vers elle et essaya d'attraper sa main, mais elle la retira et avança jusqu'au salon « Bon sang mais tu vas m'expliquer oui ? » Elle ne le regarde pas et continue d'avancer tandis que lui il la suit, elle est en colère, elle ne peu s'arrêter de pleurer et à besoin de tenir quelque chose dans ses mains pour s'occuper l'esprit. « T'a vraiment besoin que je te fasse un dessin Brane ? » Alors qu'elle est enfin derrière le bar, elle pose ses mains à plat sur le carrelage froid du plan de travail et le regarde. « Tu me demande encore qu'est ce qu'il y'a ? » Il la regarde et lève les yeux aux ciel « Arrête d'être comme sa Rooney ...» Elle le regarde et se met à rire, mais pas de ce rire que tout le monde aime entendre, pas celui qui montre combien elle est heureuse, non elle rit de ce rire cynique qui trahit son état de quasi-contrôle d'elle même. «J'arrêterais quand elle arrêtera compris ? J'en ai marre de devoir être gentille avec elle, alors qu'elle ne fait aucun efforts ! Et le pire dans tout sa c'est que toi tu t'en fou, tu ne remarque rien et tu prends à longueur de temps sa défense Brane, avec toi elle n'a jamais tord ! » « Arrête de toujours comparer ma relation avec elle à la notre ... » «Ce n'est pas comme si je pouvais faire autrement, tu passe plus de temps avec elle qu'avec moi, et le pire c'est que tu ne trouve pas sa bizarre, tu ne vois pas ou est le problème quand on est ensembles pour la soirée et que tu cours la voir dès qu'elle t'appelle ! J'en peu plus , j'ai pas envie de vivre sa à long terme. Je n'aurais pas l'idiotie de te demander de faire un choix, parce que je connais déjà ta réponse et ...» « C'est avec toi que je suis , c'est pas avec Micah a ce que je sache ! » Ils ont tout les deux monté d'un ton, ils sont tout les deux en train de crier, de se disputer. Ce n'est pas la première fois que cela arrive alors qu'ils sortent ensembles depuis seulement trois mois. Mais seulement voilà, quand elle c'était engagé dans cette relation elle n'avait pas pensé que Micah, la meilleure amie de l'homme dont elle était amoureuse, serait un aussi gros problème ...


    Elle se dirige vers le bar une fois de plus, pour la soirée elle à opté pour des talons hauts noirs avant de venir elle à enfilé sa mini robe bustier noire , elle à rapidement relevé ses cheveux avec quelques pinces à chignons et c'est maquillé rapidement. Aujourd'hui elle c'est encore disputé avec Brane au sujet de Micah qui prenait beaucoup trop de place dans leurs vies de couple et qui - aux yeux de Rooney - avait des sentiments bien plus fort que de l'amitié pour le jeune homme. Bien entendu ce dernier ne voulait rien entendre et niait tout en bloc. Si il n'avait pas était lui, elle l'aurait quitté depuis longtemps, mais voilà elle était tombé amoureuse ... Elle ressentait envers lui un sentiment qu'elle ne voulait pas ressentir, son cœur battant à mille à l'heure, les papillonnement dans son ventre, cette façon de sourire quand elle était à ses côtés ...  Au début elle avait été compréhensive, elle avait ensuite décidé de passer au dessus de tout sa, mais aujourd'hui avait été la goutte qui avait fait déborder le vase. Aujourd'hui cela faisait quatre ans jours pour jours qu'elle avait perdu Aaron, aujourd'hui elle était rentrée chez elle et avait passé une bonne heure à regarder cette vieille photo de famille ou apparaissait sa mère et son frère. Elle n'avait jamais dit à personne qu'elle avait perdu son petit frère dans un accident de voiture alors qu'il n'avait que sept ans, elle n'avait jamais dit à personne que cette nuit là c'était elle qui conduisait ... Rooney à toujours eu l'habitude d'apparaître comme la plus calme, la plus sereine, mais les apparences sont toujours les plus trompeuses. Et aujourd'hui, aujourd'hui était le moment précis ou tout était en train de s'écrouler ... Perdue elle avait marché sous la pluie jusqu'à chez son petit ami, n'espérant qu'une chose : pouvoir pleurer dans ses bras, retrouver son odeur, ses bras, ses baisers qui la réconforterais , savoir qu'il était la pour elle ... Elle était arrivée trempée devant chez lui, avait sonné deux fois et il avait finit par venir lui ouvrir, elle ne se demanda pas pourquoi il avait perdu son sourire quand il avait vus que c'était elle qui était là, elle n'avait pas vu sa gêne quand elle était entré dans la maison. Puis elle était tombé sur Micah qui occupait déjà la place sur le canapé, elle l'avait regardé un instant, avait regardé Blade et avait compris alors qu'elle n'était pas la bienvenue. Elle était tout de suite ressortie, elle avait courut sous la pluie aussi vite qu'elle l'avait pus et c'était réfugié à la plage, elle c'était allongé dans le sable mouillé et avait pleuré laissant la pluie et ses larmes se mélanger. Elle ne savait pas si il avait essayé de la suivre, elle l'espérait au fond de son cœur mais elle se rendit compte alors que cela ne l'étonnerait pas si il ne l'avait pas fait ... Alors elle c'était préparé pour cette soirée dont elle avait entendu parlé, l'alcool devait y couler à flot et elle était prédite comme la meilleure soirée de l'année. Elle y avait bu, plus que de raison, elle avait jouer à tout les jeux possibles, elle avait dansé, elle avait oublié, elle avait noyé son chagrin dans l'alcool puisqu'elle n'avait rien d'autre pour se sentir mieux. Et elle c'était réveillé avec un mal de crane énorme, chez elle , dans sa chambre, dans son lit avec un inconnu à ses côtés. Elle essaya alors de remettre en ordre les événements dans sa tête mais rien que ce petit effort lui donnait l'impression que sa tête allait exploser. Elle se leva doucement , ramassa ses affaires au sol et entreprit de remettre son soutien gorge quand la porte s'ouvrit « Écoute Rooney je ...» C'était bien lui. C'était bien son petit ami qui venait de rentrer dans cette chambre, et qui venait de voir l'homme allongé dans le lit de sa petite amie tandis qu'elle remettait ses sous vêtements ... «Non attends  je ... » Elle se leva, mais son corps fut plus rapide que sa tête et elle eu l'impression de recevoir un coup de batte en plein dans la tête. « Je ne veux plus te voir.» Il était partit avant même qu'elle est pus faire quoi que ce soit, elle s'effondra alors dans le couloir elle céda à tout, tout ...

_________________

our relationship ended in the silence. it was the silence in the air that deafened me when you told me it was over. my head was filled with white noise, and my mouth was far too dry to even whisper out, s t a y
Revenir en haut Aller en bas

ROONEY COLLINS ♦

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ THAT'S LOVE BITCH ! :: votre 1ère catégorie :: Foolish Blondie :: Fiches de présentation-