Partagez|

JAYDEN CLARKE ♦

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
❉ love is such  a fantasy
avatar
love is such a fantasy

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
you're the sea i drowned in and the forest i got lost in
NOT WEAK JUST BECAUSE MY HEART FEELS SO HEAVY

i wish i’d never laid eyes on him. i wish we’d never met .… if i never laid eyes on him, then i wouldn’t have fallen in love, and he wouldn’t have fallen in love. that may have made for two more lonely people in the world, but also a lot less pain and heartache for many, many others…. if it were a choice, who would choose this kind of love? so i wish we never met. but we did. and i tried. i tried and failed and tried and… failed again to hide, to stop loving him, but i couldn’t. i was weak. i hated myself. i wore this ring to remind me of my weakness. and i won’t ask for forgiveness. just don’t ask me to undo the past, don’t ask me to fall out of love with him, because if i could i would ...
›› Los Angeles since : 01/06/2017
›› Love letters written : 61
›› Pseudo : foolish blondie (tica)
›› It's crazy, I look like : jessica fuckinamazing stroup
›› Credit made by : foolish blondie (avatar) ☞ foolish blondie (profil crackship) ▫ tumblr (other profil gifs) ▫ scandal (profil quote)
›› I have a doppelgänger with : abby lewis (jessica fuckinamazing stroup) ✻ jay specter (sam orgasmic claflin) ✻ naïa atkins (dianna mindblowing agron) ✻ ella malone (jenna cutie coleman) ✻ anton sheffield (jensen naughty ackles) ✻ lissa crowley (italia perfection ricci) ✻ ophelia baron (jessica badass alba) ✻ wilson campbell (theo hottie james) ✻ sara ashmore (candice bittie accola) ✻ bobbie matthews (johanna hottie braddy) ✻ catriona milano (amber hotness heard) ✻
›› Availability : hello beauty you, i'm avalaible right nowprénom nom, (statut) » prénom nom, (statut) » prénom nom, (statut) »
›› Occupation :
›› We're having a baby :

MessageSujet: JAYDEN CLARKE ♦ Mer 16 Aoû - 21:39




— Jayden Terrence Clarke —

A broken mess, just scattered pieces of who I am


☞ You can't judge a book by its cover


Nom et prénoms ↪  Il a porté bien des noms famille au court des missions qu'il à fait ses dernières années, mais il n'y a pas à dire un seul lui va à la perfection, le sien. Sa famille a toujours été très traditionnelle et très proche, si sa mère a toujours beaucoup tenu à son nom de famille elle a insister lors de leur mariage pour l'ajouter à celui de son mari qui a accepté. Quand leur fils est venu au monde ça a été une autre paire de manche, puisqu'elle voulait en faire de même avec lui tandis que son père refusait de céder la dessus. Le duel a duré jusqu'aux première contractions, et une fois le regard posé sur son nouveau né Madame Clarke-Johansson a décidé de donner le nom qu'elle partageait avec son mari à leur enfant, c'est ainsi qu'il est devenu un Clarke. Enfin, comme la plupart des américains il possède deux prénoms, tout deux ont une importance particulière à ses yeux. Car comme pour son nom de famille, lors de missions il à du adopter des prénoms différents et bien loin de marquer sa réelle identité. Son premier prénom est Jayden, un prénom choisit par sa mère qu'elle a mit longtemps a choisir, elle voulait un prénom doux et avec du caractère en voyant son fils pour la première fois elle a compris que c'était celui qu'il lui fallait. Cependant ses amis et ses proches, l'appellent Jay la plupart du temps, un diminutif dont il à pris l'habitude avec le temps. En ce qui concerne son second prénom, il s'agit de celui de son grand père paternel qui se prénommait Terrence, il n'a malheureusement jamais pu le connaître puisqu'il est décédé d'une crise cardiaque trois mois avant sa naissance. Une épreuve très difficile pour son père qui en était très proche. Date et lieu de naissance ↪ Bien qu'ayant presque toujours vécu à Cap Harbor, Jayden n'y est pas né. En effet, il à vu le jour à Atlanta d'ou est originaire sa famille maternelle. A l'époque elle était professeur pour la petite enfance là bas, et c'est donc son père qui l'y a rejointe lorsqu'ils ce sont mariés. Ils y ont vécu pendant les six premières années de la vie du premier garçon, avant de finalement revenir dans la ville natale de son père. Il est née un 14 février ce qui à l'époque lui à valu bien des moqueries de la part de ses camarades. C'était idiot de leur part et il à toujours décidé de l'ignorer. Par la suite avec Sara ils avaient prit l'habitude de fêter les deux à leur façon, et cette année fêter son anniversaire n'a jamais été aussi difficile. Âge ↪ Jayden n'a plus vingt ans, et ceci depuis longtemps maintenant. Mais cela lui va bien, il aimait profondément sa vie de famille, avec ses femmes. Il à trente-trois ans aujourd'hui et cela ne lui fait pas grand chose, bien entendu le cap de la trentaine a été quelque chose mais pas de quoi en fait une montagne, vraiment. Statut civil ↪ pour dire vrai, Jayden n'était pas le genre d'homme a ce caser avec qui que ce soit, à l'époque il profitait de ses années lycée et par la suite de son statut de militaire qui attirait fortement les filles. Mais c'était tout ce qu'il y'avait, puisqu'il était plus concerné par son métier que par quoi que ce soit d'autre. Cependant tout cela a changé quand il a croisé la jeune femme pour la première fois ... Il était blessé et c'est elle qui l'a soigné, la trouvant magnifique il c'est automatiquement mis à la draguer et ceci même si il était en train de perdre tout son sang. Il à mis un certain temps a la courtiser avant qu'elle ne finisse par craquer, et il a comprit ce que c'était d'aimer quelqu'un. Elle est devenue la personne la plus importante dans sa vie et la comblé de bonheur quand elle lui a appris deux ans plus tard qu'elle était enceinte. Bien sûr il n'était pas vraiment prêt à être père, mais il savait que tout les deux ils allaient s'en sortir. C'était de plus en plus difficile de partir sur de longues missions, mais la retrouver était toujours le meilleur moment. Ils ce sont mariés quand leur petite Julia a eu deux ans, un moment qu'il n'oubliera surement jamais. A vrai dire il avait une famille parfaite, les filles étaient tout ce qu'il chérissait le plus ... Mais tout à basculé il y'a un an, quand ils ont perdu leur fille. Ni l'un ni l'autre n'a réussit à surmonter cette peine, et ils ont finit par ce déchirer. Aujourd'hui ils sont encore en instance de divorce et ceci même si c'est une chose difficile à faire. Il sait qu'il n'est plus l'homme dont Sara est tombée amoureuse, et ceci même si lui l'aime encore.   Statut familial ↪ Son père Gregor, est la personne qu'il respecte le plus au monde. Lieutenant Colonel, il est celui qui lui a donné envie d'intégrer l'armée depuis qu'il est enfant et la personne qu'il à toujours voulu rendre fier. Ce qu'il à réussit à faire avec le temps, tout les deux ont cependant toujours entretenue une relation assez distante, de par leurs caractères similaires ils ne ce montrent pas qu'ils s'aiment mais ils le savent. Sa mère quand à elle est tout l'inverse de son père, June déborde d'amour et le montre bien. Elle adore les enfants ce qui explique le fait qu'elle ai toujours voulu devenir enseignante. Aujourd'hui elle passe la plupart de son temps à cuisiner, ou bien à faire du tricot quand son mari et elle ne sont pas en vacances. Elle était une grand mère adorable et parfaite, et à elle aussi beaucoup souffert de perdre sa petite fille. Il est encore plus difficile pour elle aussi de voir son fils s'auto-détruire ainsi. Situation financière ↪ Soyons francs, elle est très bonne. Le fait est qu'il pratique un métier à hauts risques, et le salaire en est la conséquence. Depuis toujours il épargne la moitié de son argent, et l'avait placé sur un compte pour sa fille et sa femme au cas ou il lui arrive quoi que ce soit. Aujourd'hui il partage toujours son compte avec Sara puisque les papiers ne sont pas encore fait, et cela lui va amplement. Il à plus d'argent qu'il n'en faut pour lui tout seul, et il à fait en sorte qu'elle ai assez d'argent elle aussi lors du divorce. Nationalité et origines ↪ Jayden est américain, et fier de son pays puisqu'il le représente au quotidien. Et si son père est un américain pure souche, il n'en va pas de même avec sa mère qui elle a vu le monde au Brésil tout comme ses grand parents avant elle. Il à donc un sang que l'on pourrait dire métissé même si cela ne ce voit pas du tout. Occupation(s) ↪ Il a intégré l'armée à l'âge de dix huit ans. Il n'était pas le meilleur à l'école il faut bien l'avouer, et faire des études supérieurs ne le tentait pas du tout. En effet, depuis qu'il à eu l'âge de parler et de rêver, il a décidé de faire comme son père avant lui. Ce ne fut pas difficile donc pour lui d'intégrer les rangs de l'armée, mais bien plus compliqué d'y faire ses preuves sans être sans cesse comparé à son père avant lui. Si beaucoup ont souvent pensé qu'il était traité différemment, ils n'avaient pas tort mais ce n'était pas forcément en bien. Car son père étant déjà haut gradé, il était attendu au tournant. Ce n'est que lors de sa troisième année qu'on le remarque, agile sur le terrain et observant un très bon esprit d'équipe on lui propose alors d'intégrer une unité spéciale. Son père était au courant, c'est même lui qui a proposé son fils au poste, voyant là une opportunité d'évoluer dans un monde à un niveau différent, il à donc accepté. C'est donc âgée de vingt-et-un an qu'il à intégré les black ops, et a trouvé sa vraie vocation. Il ne les a plus jamais quitté, accumulant les mission et sa vie a côté. Ce révélant être un bon élément, son meilleur ami et lui ont souvent été utilisés ensembles au vu de leur efficacité. Si aujourd'hui il en fait toujours partit, ça fait plusieurs années maintenant qu'il déclare être pilote de l'air pour ne pas bousiller sa couverture.  Traits de caractère ↪Toute les personnes qui le connaisse vous diront une chose, Jay est quelqu'un de très réservé. Bien entendu quand on sait tout de lui ça ce comprend amplement, mais personne ne sait tout de lui si ce n'est Sara ou bien Jace. Du coup il n'est pas le genre de personne qui viendra vous voir en souriant, en vous proposant un verre et de déballer tout sa vie clairement. C'est impossible pour lui, il à plus d'une fois essayé de faire des efforts mais n'y est jamais arrivé. Il a apprit à être méfiant avec le temps, et cela peux parfois être insupportable. Il vérifiait tout les profils de toute les personnes approchant sa fille, enquêter sur quasiment tout les collègues de Sara afin d'être sur qu'il s'agissait de bonnes personnes. En même temps il à vu des gens en apparences normal être au final les pires terroriste, et puis il est le premier à jouer des apparences alors comment faire vraiment confiance à quelqu'un ? Malgré tout, une fois cette carapace surpassée, il est quelqu'un de très aimant, ses parents ont toujours eu une importance particulière à ses yeux. Très tourné vers la famille, il l'a toujours faite passée avant tout. Groupe ↪  LA FAMILLE, UNE BIEN BELLE FANTAISIE.

Vos manies, particularités et choses à savoir ? son corps porte de multiples marques, vestiges des missions qu'il a pu accomplir mais la plus grosse cicatrice reste celle sur son omoplate, près de son tatouage, lorsqu'il c'est prit une balle qui aurait pu lui être fatale il porte toujours autour de son poignet, un bracelet que lui avait fait julia pour la fête des pères, il ne le quitte jamais et en prend le plus grand soin jayden est un cuisinier hors pair, il a développé ce don sans vraiment s'acharner et pourtant il sait préparer les meilleurs plats, même si sa spécialités sont les pancakes ayant des formes grand amateur de voiture, il a acquit il y'a de cela trois ans un vieux modèle de Porsche dont il prend beaucoup soin, il pourrait passer une après-midi entière dessus un tatouage représentant le prénom de sa fille se trouve sur son omoplate, il l'a fait peut de temps après qu'ils l'aient enterrée il déteste les films à l'eau de rose, mais pourrait regarder n'importe lequel d'entre eux avec sara il connaît tout les dessins animés disney par coeur, mais ne peux plus supporter d'en voir un seul il a toujours été un grand sportif, lorsqu'il est en mission c'est une constante qui ne change jamais, il court une heure le matin et une heure le soir ambidextre, il tient son arme de ses deux mains ce qui s'avère parfois très simple quand il est nécessaire d'en utiliser deux en même temps, et cela arrive plus souvent qu'il ne le souhaiterait si il dit être pilote de l'air, il ne ment pas totalement, puisqu'il à son permis et pourrait tout à fait l'être il lui est difficile de regarder jouer des enfants sans penser à julia, il n'arrive toujours pas a accepter sa disparition et encore moins à ne pas ce sentir coupable il est allergique aux oignons, ce qui est assez chiant en soit puisqu'il y'en a presque dans tous les plats qu'il apprécie il est un grand amateur de cuisine française et de bons vins, mais il adore aussi la junk food, soyons réaliste après chaque retour de missions, il paye sa tournée dans le restaurant qui offre les meilleurs burgers et les meilleurs sodas il lui arrive parfois d'appeler chez lui en sachant que sara n'est pas là, ne serait-ce que pour entendre leur boite vocale il ne fume pas, n'a jamais fumé et cela ne l'a jamais intéressé, tout comme il n'a jamais pris de drogue. Cependant on ne peux pas nier son penchant pour les bon alcools, et dernièrement pour les alcools forts il a développer une addiction presque effrayante au café, c'est quelque chose qu'il n'essaye même pas de combattre grand amateur de lecture, il apprécie particulièrement shakespeare son appartement est dépourvu de toute décoration, pour la simple et bonne raison qu'il s'en fiche, puisque ce ne sera jamais vraiment sa maison dans son portefeuille se trouve une photo de sa femme, sa fille et lui un jour de noël, il ne la regarde jamais car cela lui brise le coeur il a déjà rencontré le président des Etats-Unis, qui est plus petit que lui porte toujours son alliance, l'enlever lui parait trop symbolique, un bien trop grand rappel à la réalité n'aime pas les chats, ni les chiens, ni aucun animal dit domestique ne regarde plus beaucoup les informations depuis qu'il à cassé sa télévision dans un accès de colère et qu'il ne l'a toujours pas remplacée ce rend le plus souvent possible à des match, mais va la plupart du temps les mater chez Jason il n'a pas de souvenirs marquants de son enfance, qui lui semble plutôt banale il sait parler six langues, dont l'arabe et le russe avait pour habitude de ne jamais dire à sara quand il revenait de permission, pour la surprendre à chaque fois une chambre dans son appartement est constamment vide fan des dernières technologie, il est obligé d'avoué être apple addict, il a tout les derniers produits fan introverti de led zeppelin si il ne suit pas beaucoup de séries, et si il n'est pas un grand cinéphile, il ne rate jamais un épisode de game of thrones ou bien de the vikings.



☞ Sweetheart, I Have to confess


Depuis combien de temps vivez-vous à Cap Harbor, quelles en sont vos impressions ? Jayden habite à Cap Harbor depuis presque toujours puisque ses parents s'y sont installés alors qu'il n'avait que quatre ans. Les Clarke sont une famille très ancrée en ville puisqu'ils font partit des plus anciennes familles. Il a donc toujours connu cet endroit, y a vécut ses plus beaux comme ses plus mauvais moments il faut bien l'avouer, mais la ville n'a pas changé. Elle a toujours cette âme qu'il a toujours aimé, même lorsqu'il n'était encore un enfant, car malgré tout ce qu'il à pu y vivre il est toujours heureux de la retrouver. Il aime ce promener dans ses rues le dimanche, ce souvenir d'un moment partagé avec sa parents, avec sa fille ou avec sa femme. Et puis pour un homme comme lui qui à toujours l'habitude de partir aux quatre coins du pays, il est toujours extrêmement heureux d'être de retour chez lui. C'est pour ça que lorsque les choses ont commencées a prendre un autre tournant avec Sara, il n'a pas pu ce résoudre à changer de ville et a préféré opter pour prendre un appartement en ville. Comment définiriez-vous les relations avec votre famille ? Les parents de Jayden ont toujours étés très importants dans ses yeux, tout comme ses grands parents. Les Clarke sont une grande famille, sans même parler de la famille de sa mère. Ils sont adeptes des grands repas familiaux au travers de toute le continent et toute occasion est bonne à faire une fête ou un dîner. Et si l'on pourrait croire que ce ne sont pas des choses dont il raffole, c'est faux. Il est toujours présent à ses manifestations, ou du moins avait l'habitude de l'être. Car si il aime toujours autant sa famille, les choses sont bien plus compliquées aujourd'hui.   Avez-vous envie de fonder votre propre famille ?  Il à déjà fondé sa propre famille. Les choses ce sont déroulés sans même qu'il ne s'en rende compte, entre Sara et lui les choses sont devenues sérieuses assez rapidement. Elle était la personne au centre de son monde, et il savait que c'était avec elle qu'il voulait faire sa vie. Quand ils ont aménagés ensembles pour la première fois dans le petit appartement de Jay, ils ont appris peu de temps après qu'elle était enceinte et alors ils ce sont mis à chercher la maison de leurs rêves. La maison familiale, dans laquelle ils élèveraient ensembles leurs enfants, et pourraient plus tard y recevoir leurs petits enfants. Ils imaginaient leur futur ensembles, pour toujours. Quand il a posé les yeux sur sa fille la première fois, il n'a pas pu expliquer toutes les émotions qui ce sont précipités en lui, elle était là, leur petit trésor. Demander Sara en mariage était logique, et magique à la fois. Il à déjà fondé sa famille, elle restera sa famille quoi qu'il arrive et personne ne pourra jamais la remplacer.  Quel est le plus gros regret de votre vie ? Il ne lui est même pas nécessaire de réfléchir à cette question, au même instants des flashs s'insinuent en lui comme a peu près dans chacun de ses cauchemars habitant ses nuits. Il regrette de n'avoir pas été assez attentif ce jour là, exténué et présent à contre coeur il n'avait pas vraiment la tête sur les épaules. Ce rendre à ce repas n'était pas du tout ce qu'il voulait, mais il l'a fait pourtant, et a essayer de donner le meilleur de lui même et ceci même si il avait la tête ailleurs. Ce qu'il regrette c'est de n'avoir pas été plus rapide, de n'avoir pas été capable de la sortir plus rapidement de l'eau. Ce qu'il regrette, c'est de ne pas avoir pu sauver la vie de sa petite fille.


☞ Just the way you are


Célébrité ▪ daniel gillies  :lilheart:  Pseudo/Prénom ▪ foolish blondie.tica Âge ▪ vingt-deux ans Présence sur le forum ▪ là tout le temps, pour vous ennuyer Où avez-vous connu SD ? ▪ par mes chéries  :lilheart:  :lilheart:   Avez-vous pris un scénario ? ▪ nop Possédez-vous d'autre compte ? ▪ c'est quoi cette question ? cette violation de vie privée dis donc ! Commentaires ▪ so, who wants to have sex w/me ?  :sex:
Revenir en haut Aller en bas
❉ love is such  a fantasy
avatar
love is such a fantasy

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
you're the sea i drowned in and the forest i got lost in
NOT WEAK JUST BECAUSE MY HEART FEELS SO HEAVY

i wish i’d never laid eyes on him. i wish we’d never met .… if i never laid eyes on him, then i wouldn’t have fallen in love, and he wouldn’t have fallen in love. that may have made for two more lonely people in the world, but also a lot less pain and heartache for many, many others…. if it were a choice, who would choose this kind of love? so i wish we never met. but we did. and i tried. i tried and failed and tried and… failed again to hide, to stop loving him, but i couldn’t. i was weak. i hated myself. i wore this ring to remind me of my weakness. and i won’t ask for forgiveness. just don’t ask me to undo the past, don’t ask me to fall out of love with him, because if i could i would ...
›› Los Angeles since : 01/06/2017
›› Love letters written : 61
›› Pseudo : foolish blondie (tica)
›› It's crazy, I look like : jessica fuckinamazing stroup
›› Credit made by : foolish blondie (avatar) ☞ foolish blondie (profil crackship) ▫ tumblr (other profil gifs) ▫ scandal (profil quote)
›› I have a doppelgänger with : abby lewis (jessica fuckinamazing stroup) ✻ jay specter (sam orgasmic claflin) ✻ naïa atkins (dianna mindblowing agron) ✻ ella malone (jenna cutie coleman) ✻ anton sheffield (jensen naughty ackles) ✻ lissa crowley (italia perfection ricci) ✻ ophelia baron (jessica badass alba) ✻ wilson campbell (theo hottie james) ✻ sara ashmore (candice bittie accola) ✻ bobbie matthews (johanna hottie braddy) ✻ catriona milano (amber hotness heard) ✻
›› Availability : hello beauty you, i'm avalaible right nowprénom nom, (statut) » prénom nom, (statut) » prénom nom, (statut) »
›› Occupation :
›› We're having a baby :

MessageSujet: Re: JAYDEN CLARKE ♦ Mer 16 Aoû - 21:40

It’s never too late to be what you might have been




   Les tirs, les morts, les blessures on s'y habitue avec le temps. Il pensait qu'il était prêt pour ça quand il c'est engagé, il pensait savoir tout mieux que tout le monde. Après tout son père était dans l'armée depuis toujours, comme son grand père avant lui et son père avant. Alors quand il est parti en mission pour la première fois, il était un peu angoissé certes mais tout aussi excité au final. Il a du apprendre à ce plier aux régles, ce qui n'a pas été chose aisée au tout début parce que trop têtu et trop fier pour ce faire dicter sa conduite. Pourtant il s'y ai fait, il a comme tout les autres pris le pli et en quatre ans il a monté les échelons assez rapidement, l'armée était devenue sa raison de ce lever le matin. Lorsqu'il était en permission sa mère ne cessait de lui demander de revenir, il avait difficile pour elle d'avoir son mari dans l'armée pendant toutes ses années, et avait toujours tenté de dissuader son unique fils de ce lancer dans cette folie, mais il ne l'avait jamais vraiment écoutée.  Pourtant il repartait après chaque permission, lançant deux ou trois blagues affirmant à tout le monde que tout irait bien, et c'était comme ça que c'était, tout allait bien. Être sur le terrain le faisait ce sentir vivant, et a vrai dire il ne s'imaginait pas pouvoir faire autre chose de sa vie que ce métier là. " Bravo 2 t'es pris pour cible " l'information grésille dans son oreille, l'homme en face de lui est le chef du village qu'ils viennent  d'infiltrer. Ce dernier est le responsable de la dernière bombe qui a enlevé la vie à dix de leurs soldats. Jayden ne quitte pas l'autre du regard en faisant un signe que peu verrait, seulement ses hommes il les connait et pendant un instant il s'attend à ce que l'on respecte ses ordres. Pourtant les minutes passent et l'homme en face de lui n'est toujours pas abattu " On ne tirera pas Bravo 2. " finalement l'homme en face lui sourit prenant conscience que les choses tournent à son avantage. Si il sent au loin l'arme pointée sur lui, Clarke sent pourtant la frustration montée en lui, il sait qu'il pourrait dégainer et planter une balle entre les yeux de cet homme, responsable de bien des tueries pourtant il y'a des villageois aux alentours qui sont innocent. " A votre place colonel, je partirais d'ici. " L'homme sourit, conscient qu'ici c'est lui qui à l'avantage et non pas eux. Il ne s'agit pas d'une mission suicide il le sait, trop de vies seraient mise en jeu si il agissait, aussi ce retire t-il finalement sans rien dire. De retour à la base pourtant, la frustration n'est pas passé quand son chef le fait venir à sa tente. " J'aurais pu l'avoir monsieur. " les dents et poings serrés, il ce tient debout face au Lieutenant Colonel Jonhson attendant que celui-ci lui réponde qu'il aurait du. Après tout ses attaques lui prenait ses hommes peu à peu il le savait. " Nous le voulons vivant Colonel Clarke. " une jeune femme brune sort alors de la pénombre, rien qu'a la regarder on comprend qu'elle ne fait pas partit de l'armée et ceci même si elle porte les mêmes vêtements que les soldats. La façon qu'elle à eu de lui dire ça ne lui plait pas, ce croyant plus intelligente que lui peut être, croyant surement savoir de quoi elle parle. Il la regarde avec un air de défis, et si il avait pu tuer les gens d'un seul regard, peut être n'aurait-elle pas vécu bien longtemps. " Colonel, je vous présente l'agent Nikki Wolf de la CIA. Elle est ici afin de mettre en place un accord de paix. " La CIA ... Il aurait du s'en douter, ils étaient bien fort pour mettre leur nez partout et ne rien arranger. Avec ce qu'il voyait tout les jours, la paix il n'y croyait pas du tout et n'en pouvait plus de devoir attendre que des hommes en costumes assis derrière des bureaux leur donne des ordres inutiles. La tension dans l'air laisse comprendre à la brune que Jayden ne l'aime déjà pas, tout simplement pour ce qu'elle représente. Personne ne peux comprendre ce qui ce passe tant qu'ils n'ont pas été sur le terrain. " Elle restera donc avec vous. " Le ton employé fait comprendre au jeune homme qu'il n'a pas le choix, après l'avoir salué il sort de la tente sans attendre l'agent qu'il entend pourtant le suivre. De nature impulsive, il commence déjà marmonner tandis qu'elle continu de le suivre. " Vous savez que nous avons raison. " tente t-elle de lui faire entendre. Il finit par s'arrêter et elle aussi, il se tourne finalement afin de lui faire face, et pointe un doigt sur elle " Et vous, vous ne savez rien. " C'était évident alors, le reste du temps qu'ils allaient passer ensemble n'allait pas être de tout repos. Beaucoup vous dirons de Jayden qu'il est un homme incroyable, et juste, qu'il serait capable de donner sa vie pour ses soldats. Mais peut être que Nikki Wolf ne vous dira pas ça, car pendant toute la période ou elle lui fut assignée ils ce vouèrent une guerre verbale presque sans répit. Parfois certains soldats les regardaient faire en souriant, car ils ce disputaient comme pouvaient le faire un couple divorcé, ou des parents qui ne sont pas au même point de vue pour leurs enfants. L'amener sur le terrain ne lui faisait aucunement plaisir, bien sur il n'était pas dupe en tant qu'agent de la CIA elle se devait d'avoir de l'expérience mais elle n'était pas son soldat. Car il avait en chacun d'entre eux une confiance aveugle, et il ne lui faisait pas confiance. Pourtant elle prouva rapidement qu'il avait tort de douter, car elle était aussi attentive et réactive que chacun d'entre eux, ce qui l'aida à ce calmer à son égard. " Alors ? " devant lui ce tenait le soldat Carvers, un de ses meilleurs éléments qui avait passé le dernier mois en compagnie de Wolf. Il n'avait pas voulu paraître trop grossier à son égard car il avait d'autres choses en tête, notamment le fait que les bombes artisanales sur les convois militaire ce faisaient de plus en plus fréquente et qu'ils devaient mettre un terme à cela. Carvers lui indiqua qu'elle avait prit le pli, l'agent de bureau en elle commençait à s'effacer et c'était exactement ce qu'il attendait pour qu'elle le suive, car sur le terrain il n'avait pas besoin d'une femme qui avait passé la plupart de son temps dans des bureaux avec des talons a imaginer des hypothèses que lui et ses hommes avait a faire. Ils étaient aujourd'hui dans la vraie vie, et si la plupart du temps il voulait lui même la paix entre les deux pays c'était un fait, il avait perdu 10 soldats en moins de deux semaines et la haine avait rapidement commencé à prendre sa place. Après son entretien, il c'était dirigé à la réunion qu'il avait organisé afin de voir les derniers dispositifs pour le convois de nourriture prévu dans l'après midi jusqu'au village voisin. Ensembles ils avaient élaboré des parcours stratégique, tentant surtout de trouver comment ce séparer afin de ne pas tous ce faire toucher et mourir en vain. Quand il indiqua à tout le monde de prendre son poste il suivit lui même le mouvement avant d'attraper le poignet de l'officier " Wolf, vous venez avec moi. " De toute les personnes l'ayant connu avant l'armée, chacune d'entre elles auraient pu vous dire que Jayden n'était pas un homme froid. Si il avait l'habitude de ne pas ce faire marcher sur les pieds, ou bien parfois de démarrer au quart de tour, il n'était en aucun cas un homme aussi distant et froid. Beaucoup vous diront que l'armée l'a rendu ainsi, méfiant et toujours sur ses gardes. Il ne sut déchiffrer son expression mais quand il sortit à son tour de la tente, elle le suivit. Dernièrement ils c'étaient opposés sur bien des choses, avaient beaucoup crié avant de trouver un terrain d'entente mais sur cette opération ils étaient tout les deux sur la même longueur d'onde : le but était de nourrir le village voisin, et de ne perdre aucuns soldats, car si elle ne s'en doutait pas Jay n'aimait pas tuer. Et il tentait au plus de l'éviter, un comble pour un soldat, mais c'était un fait et ce qui le démarquait des autres. Ils rejoignirent rapidement le 4x4 de tête, il prit place devant tandis qu'elle s'installa a l'arrière et quand tout fut fin près ils quittèrent la base. " Je peux savoir pourquoi vous avez soudainement décidé que je pouvais vous accompagner, alors que cela fait plus d'un mois que vous me refourgué à bon vous semble ? " On lui parlait rarement de cette façon, et si au début les hommes le regardait un peu stressé de savoir comment il allait finir par lui tomber dessus, aujourd'hui ils voyaient là un jeu qui ne prenait jamais fin et qui commençait à les lasser. " Carvers ne pouvait plus vous supporter, j'ai du me sacrifier. " Elle ne répondit pas, peut être était-elle en train de chercher quoi lui envoyer à la figure, aussi profita t-il de ce moment de répit pour tenter de joindre l'autre partie du convoi à l'arrière afin de leur dire de ce disperser à ce moment là. " Bien Colonel, nous - " Jay n'eu pas le temps de comprendre ce qui venait de ce passer qu'un sifflement indiqua l'arrivé d'une bombe, sans même qu'il ne puisse le voir, le bruit provoqué coupa leur audit et fit penché leur propre voiture tandis que celle de derrière était en train d'exploser. Il lui fallut un certain temps avant d'ouvrir les yeux et de voir ou il était, coincé par la ceinture sa tête reposait sur celle du pilote qui ne vivait plus. Toujours perturbé par le silence il ne voit plus rien, mais en ce relevant et donnant un coup de pied dans la porte pour l'ouvrir et s'en extraire il voit Wolf bouger derrière, il ne peux pas parler aussi bien commence t-il a attraper son arme et il finit par attraper sa main. A ce moment là leurs regards ce croisent, il lui fait signe qu'il veux sortir et elle tente un léger acquisement. Dehors il commence à entendre les tirs, voir ses hommes se replier, appliquer la technique de sécurité qu'ils ont prévu une heure auparavant. Il sent un filet de sang couler le long de sa tête, et se tourne vers l'agent Wolf afin de voir si elle va bien, elle tient sa propre arme contre elle et a part quelques égratignures elle lui montre qu'elle va bien, aussitôt il l'attrape par la taille et la fait passer devant lui afin qu'elle ce réfugie dans le ravin avec les autres. Au moment ou tout les sons lui reviennent au même moment, ils viennent de rejoindre le reste de l'équipe, un petit passage rapide lui fait comprendre qu'ils ont perdu près de cinq homme, dont Carvers. Impossible de parler il agit en circonstance afin d'organiser un repli stratégique vers la dernière balise, avec un peu de chances l'explosion aura alerté les autres. Et pendant un instant tandis qu'ils se trouvent armes à la main, il croise le regard de la jeune femme et pour la première fois ils se comprennent, ils sont dans la même galère. Ils ont riposté côtes à côtes, comme une équipe tentant de sauver la peau des autres et la leur ensembles, plus tard sous la tente de l'infirmerie ils se croiseront avec respect pour une fois " Nkki. " dirait Jayden avec respect en hochant la tête en sa direction, elle lui offrirait son premier sourire en répondant du même ton  " Colonel. " Peu de temps après, Jayden apprendrait qu'il serait affecté aux black ops.  




 Du sang, beaucoup de sang, partout. La voiture en était pleine, ses vêtements aussi, tout comme ses mains. Pourtant de sa main droite il tenait toujours son arme, comme si il n’allait pas la lâcher, et si beaucoup serait déjà dans les vapes avec une blessure comme ça, lui ne l’était pas. Bien au contraire, il était en train d’égueuler qui passait par là, à la radio de la voiture, dans son téléphone, sur ses co-équipiers. Il ne s’arrêtât pas jusqu’a ce qu’on l’amène à l’hôpital. Là bas on s’occupa d’extraire la balle qui c’était logée dans son omoplate, et de toute évidence puisqu’anesthésié on n’entendit plus l’agent Clarke exprimer son mécontentement à qui voulait bien l’entendre – ou qui n’avait pas le choix. Cela faisait à présent deux ans qu’il faisait partit des BO. Il n’avait jamais vraiment osé espérer avoir une chance dans ce domaine là. Ca c’était fait d’une façon naturelle, presque trop naturelle, il avait accepté et avait été envoyé en Virginie pendant un temps. Et puis il avait suivit son bonhomme de chemin pour en arriver là ou il était aujourd’hui. Quand il ouvrit les yeux, ses derniers tombèrent sur un visage qui était bien loin de lui être inconnu. " Alors la belle au bois dormant, pas trop dur le réveil ? " Il le regardait avec un sourire en coin. Certes la blessure qu’il avait n’était que mineure mais c’était toujours sympa de se réveiller et de tomber sur des personnes que l’on appréciait " Si je ne te connaissais pas, je dirais que tu te délecte de ma douleur Jason. " son ami lui fit un sourire entendu, cet idiot adorait la situation. Jay tenta de ce redresser, en vain, car une douleur lui traversait à présent toute l'épaule " Oh arrête la comédie Jay, c'est une égratignure ! " tout deux avait intégré l'unité en même temps et c'étaient rencontrés sur le terrain, à la base très méfiant l'un et l'autre il était assez surprenant de savoir qu'ils avaient finis par ce lier d'amitié. Il arrivait parfois qu'on les confondent tout les deux, et cela les faisaient beaucoup rire, tel deux adolescents complètement idiots. Cependant cela n'enlevait rien à leurs capacités respective, qui assemblés les rendaient presque invincibles. Mais cette fois-ci ils n'avisent pas été mis ensembles, en fait, il n'était même pas prévu que les choses ce déroulent ainsi. " Je vais bien, au cas ou ça t'intéresse. " rétorque le jeune homme tandis que son ami lui souriait prêt à ce moquer de lui à nouveau, mais le partenaire de Jayden fit intrusion dans la chambre. Celui-ci ne sembla pas plus surpris de voir Jason déjà présent ici. Et d'ailleurs Jay ne lui laissa même pas le temps de dire quoi que ce soit, puisqu’il avait retrouvé toute la colère qu’il avait eu lorsqu’il avait prit une balle dans l’épaule. " C’était quoi ce bordel ? "  Murphy jeta un regard sur Jason, mais voyant que Jayden se fichait qu’il entende cette conversation il répondit calmement. " Ecoute on ne sait pas ce qui c'est passé (...) "  Le rire qui s’échappait à présent de la bouche du jeune homme n’avait rien de sympathique. " T’a pas vu la même scène que moi Murphy ? On étaient un nombre parfait. On est juste tombé dans un putain de piège ! " ce qui le rendait fou dans l'histoire était tout simplement le fait que les choses c'étaient passés ici, trop proche de Cap Harbor. Il ne faisais jamais cette erreur d'habitude, mais il était en permission et l'agent le plus proche pour intervenir alors ... Il c’était relevé et son épaule commençait à le piquer. Pourtant cela ne l’empêcha pas de voir le regard surpris de son partenaire. " Impossible … "  Mais au vu du regard noir du jeune homme, l’agent n’en dit pas plus.  Il attrapa sa veste dans laquelle il pris son portable avant de le jeter à Murphy qui le rattrapa au vol. " Fait passer ça, c’est la preuve qu’il y’a une taupe dans l’équipe. " Murphy s'apprête a lui répondre, mais la porte s'ouvre avant qu'il n'ai pu dire quoi que ce soit. Alors tout les regards convergent vers la jeune femme qui vient d'entrer dans la chambre, et au vu de sa tenue ils comprennent qu'elle doit faire partit de l'hôpital. La jolie brune relève alors les yeux vers les trois hommes présents en train de la dévisagée " Monsieur Clarke, vous êtes réveillé ! "  Peut-être ne s'attendait-elle pas à voir autant de monde dans cette pièce, si bien qu'elle resta stoïque un instant avant que tout le monde finisse par réagir, Murphy n'attendit pas son reste et partit avec le téléphone de son partenaire dans la main, tandis que Jason lança un regard lourd de sous entendus à son ami avant de le quitter lui aussi. La jeune femme s'avança alors vers le lit du jeune homme afin de récupérer son dossier et le lu rapidement " Je vais très bien vous savez, je suis certain que je peux sortir aujourd'hui ! " Déclara Jayden tout à fait conscient qu'elle ne le laisserait pas faire, mais ayant un peu d'espoir. Il était si en colère contre ce qui venait de ce passer et qui l'avait amené dans cet hôpital, qu'il ne remarqua pas vraiment tout de suite à quel point la jeune femme était jolie. D'une taille normale et brune, il comprendrait plus tard qu'il était tombé amoureux d'elle à son premier sourire. " Vous vous êtes fait tirer dessus, je ne crois pas que vous sortirez de si tôt. Et puis vous devez remplir une déposition à la police. " Il croisa ses yeux au moment ou il secouait la tête négativement " La police  ne viendra pas. Et j'ai vu pire que ça. " Peut être devait-elle le trouver arrogant, peut être devait-elle avoir une histoire dans sa vie qui faisait qu'elle n'était pas de très bonne humeur, mais il la vit inspirer profondément comme si il était en train de l'agacer. Et puis il comprit, d'autres avaient du lui sortir la même chose. " Je suis du FBI. " C'était ce qu'il sortait à chaque fois. Dire qu'il était du FBI était un mensonge même si il leur arrivait souvent de travailler ensembles, mais il ne pouvait pas lui dire ce qu'il faisait vraiment pour gagner sa vie alors autant lui avouer une demi-véritée. Elle reposa le dossier et le regarda un instant avant de sourire " J'ai cru que vous étiez un trafiquant ! " elle parla avec une douceur telle, qu'il ce mit à sourire lui aussi. Cette fille dégageait quelque chose qu'il ne comprenait pas encore mais elle lui plaisait, presque automatiquement il sentit son propre comportement changer. " Parce que vous voyez beaucoup de trafiquants dans ses couloirs ? " la questionna t-il plus gentiment cette fois. Elle laissa un rire s'échapper tandis qu'elle s'approchait de lui à présent pour vérifier ses points de suture " Protégés par le secret médical ! " murmura t-elle, concentrée sur la blessure en question sans pour autant avoir perdu ce nouveau sourire. Jayden l'observe tandis qu'elle est a présent si proche de lui, sans vraiment ce rendre compte qu'un sourire idiot est collé sur son propre visage. Il venait de rencontrer son plus grand amour.




  lls sont en train de survoler le pays tandis que la plupart des passagers sont en train de dormir. Cela fait trois mois maintenant qu'il n'a pas remis un pieds en Amérique, envoyé sur une mission en Asie il lui était presque impossible de communiquer avec qui que ce soit. Et pourtant, il l'a fait, sachant bien à quel point cela pouvait mettre en péril sa mission ou bien sa couverture, il avait tout de même réussit à faire passer des messages pour elle, ne pouvant pas la laisser dans l'ignorance totale. Quand les choses avaient commencées à devenir sérieuses, il lui avait révélé la nature de son métier, lui faisant comprendre qu'il n'était pas pilote. " Pas de burger ce soir alors ? " demanda Simons à ses côtés. C'était une habitude qu'ils avaient pris, d'aller s'offrir un bon repas tranquille quand ils revenaient, soit tous ensembles soit accompagnés de leurs familles. Mais aujourd'hui c'était différent, non seulement parce qu'il était partit longtemps mais surtout parce qu'il n'avait dit à personne qu'il rentrait aujourd'hui. Il avait d'autres projets pour ce soir et cela ce voyait clairement sur son visage, Jason assis en face de lui ce mit à rire tandis qu'il ce tournait vers son ami " Sans moi, j'ai quelque chose de plus important à faire avant ! " avait-il déclaré en souriant. Il avait passé ses derniers mois à ce faire passer pour un dealer de drogue, tout le temps maquillé pour paraître plus fatigué qu'il ne l'était, les cernes qu'il avait aujourd'hui étaient pourtant bel et bien réelles ! Il n'avait pas dormit de tout le voyage comparé à la plupart des autres, il en était incapable comme a chaque fois il repassait en détail dans sa tête tout ce qui c'était passé au cours des derniers mois pour être certain de n'avoir rien laissé passer. Ils avaient chopé le type qu'ils cherchaient et c'était tout ce qui comptait aujourd'hui, ils y'avaient peut être passé trois mois mais c'était fait. Quand ils sentirent l'avion redescendre, chaque gars présent dans le cockpit commençait à dire ce qu'ils allaient faire en rentrant ! La plupart d'entre eux étaient célibataires comme il l'avait été avant, et c'était peut être beaucoup plus simple d'être dans cette situation là mais il n'enviait pas du tout leur soirée, préférant mille fois celle qui l'attendait. " A toute mec, profite bien ! " déclara Jason en lui faisant un clin d'oeil et s'avançant le premier sur le goudron de l'aéroport de la base. Tout deux se retrouvaient presque tout les matins pour leur course habituelle, peu important le temps, et les circonstances ils courraient à chaque fois. Le clin d'oeil était de trop mais pas très inhabituel, Jay lui fit un signe de tête avant d'attraper son propre sac et de suivre les autres à l'intérieur de la base. Pour une fois ils échappaient à la réunion habituelle vu l'heure tardive à laquelle ils arrivaient, et le récap qu'ils avaient fait dans l'avion. Saluant les derniers de ses camarades, il récupéra les clefs de sa voiture dans son casier et joua avec les clefs sur tout le chemin qui le conduisait jusqu'au parking privé. Il avait prit l'habitude de la laissé ici à chaque fois qu'il partait, et ce faisait toujours un plaisir de la retrouver. Il balança son sac sur la banquette arrière avant de retrouver avec plaisir le cuir du volant, et le bruit du moteur. Un son qui lui avait manqué, la musique en marche et un dernier coup d'oeil a sa montre qui indiquait à présent cinq heure du matin, il prit le chemin de la maison. (...) Comme il s'y attendait, tout le quartier était plongé dans le noir a l'exception des quelques lampadaires présents dans la rue pour éclairer les trottoirs. Il gara sa voiture aux côté de celle déjà présente devant le garage, ils avaient prévu le coup en prenant cet appartement d'avoir au moins deux places de parkings et si possible côte à côte histoire d'avoir les deux au même endroit. Claquant doucement la porte, il respire l'air frais qui l'entoure et observe en silence, cela fait toujours un bien fou de retrouver un endroit qui nous à manqué. Prenant soin de fermer sa voiture à clefs, il entre dans l'immeuble grâce à son badge, et monte au second étage ou se trouve l'appartement loué par le couple depuis quelques mois déjà. Ouvrir sans faire de bruits n'est pas difficile pour le jeune homme qui fait ça tout les jours et pour qui c'est une seconde nature, il dépose le plus doucement possible son sac dans le couloir et cherche la lumière. En tendant l'oreille, il n'entend rien confirmant alors ce qu'il pensait, elle était encore en train de dormir. Conscient qu'il n'est pas des plus présentable, il passe par la salle de bain afin de pouvoir ce donner un coup au visage, en effet ils sont partis tellement vite qu'il était encore assez crasseux du visage et qu'un coup aux dents ne lui ferait certainement pas de mal ! Il remarqua tout de suite les quelques petits changements qu'elle avait effectué pendant son absence, et ne pu s'empêcher de sourire comme une idiot en voyant les produits de beauté de la jeune femme près des siens. Il appréciait les petites choses comme celle-ci a chaque fois qu'il revenait, il savait que c'était vraiment n'importe quoi, mais ça le faisait toujours sourire. Rapidement il enleva ses affaires pour les jetées dans le panier de linge sale et s'attarda un instant sur les nouvelles marques marquant son torse. Certaines d'entre elles étaient encore douloureuses et bien bleues, il espéra un instant qu'elle mettrait un certain temps a remarquer les nouveaux points de sutures qu'il avait acquit après avoir prit une lame, ce qu'il avait omit de lui dire, volontairement. Finalement débarbouillé et propre, il prit l'initiative de jeter les cotons imbibés d'alcool qu'il avait passé sur ses blessures encore un peu saignante sans même remarquer ce qui ce trouvait dans la poubelle en question. Prenant une douche rapide, il enfile un bas de pyjama et un t-shirt une fois sortit. Depuis le moment ou il avait passé le seuil de la porte il avait voulu la rejoindre, mais ne trouvait pas agréable de rester dans sa sueur et dans les vestiges de l'homme qu'il avait du être ses derniers mois, ce n'était pas ainsi qu'il avait voulu la retrouvée. Maintenant venait le moment tant attendu, celui de la retrouver. Il prit le chemin de leur chambre, remarqua des petits détails différents de ci et là. Et quand il poussa la porte de la chambre, il fit volontairement un peu de bruit la laissant grince comme elle avait l'habitude de le faire. Il ne voulait pas lui faire peur, mais la réveiller en douceur, il vit son ombre bougé dans les petits rayons du soleil qui passaient à travers les volets roulant et ses pieds commencèrent a faire grincer le parquet de l'appartement. Elle ce réveille un peu plus vite qu'il ne l'aurait cru, et pour la rassurer il murmure  " C'est juste moi ... " alors qu'il vient à peine de rejoindre le côté du lit de la jeune femme. Ses quelques mots ont presque l'effet d'une bombe, puisqu'elle ce relève d'un coup  " Jay ? " le questionnement semble idiot, qui d'autre pouvait dire ça à une heure si matinale ? Il ne releva pas la question, car il la serrait déjà dans ses bras, elle s'agrippa à lui presque automatiquement et retrouver la chaleur de ses bras, son parfum semble encore plus merveilleux qu'il ne l'avait imaginé " Mais tu ne devais pas rentrer avant— " il ne lui laisse pas le temps de répondre qu'il vient trouver ses lèvres, ce contact qui lui avait tant manqué. (...) Ils viennent de retrouver leur routine, comme si il n'était pas partis depuis si longtemps. Tandis qu'elle fait couler le café, il prépare leurs jus de fruit sans manqué à chaque instants de ce toucher, de s'embrasser. Le sourire qui habite à présent le visage de la jeune femme le comble totalement. Quand tout est enfin prêt, ils s'installent sur la table du salon, et il ne la laisse pas aller trop loin de lui puisqu'il l'attire sur ses genoux pour la garder a ses côtés. " Bon sang ce que tu m'a manqué ! " souffle t-il à son oreille avant de l'embrasser dans le cou. Ses bras resserrent son étreinte pour l'attirer encore plus prêt de lui, comme si ce n'était pas encore assez. Et si il voit que Sara adopte le même sourire que lui, qu'elle est heureuse qu'il soit là mais que quelque chose ne va pas ... " Je ne t'attendais pas avant trois semaines ! " murmure t-elle à son tour avant d'attraper une fraise et l'avaler. Ce n'est qu'à cet instant qu'il remarque qu'elle n'a pas pris de yaourt comme elle à l'habitude d'en prendre le matin, et qu'elle à fait un café que pour lui ce contentant d'une tisane, elle ne boit jamais de tisane. Cependant il ne le fait pas remarquer, tout le monde à le droit de changer ses habitudes après tout, et tout deux finissent leur déjeuner en parlant comme si ils n'avaient jamais étés séparés. Tandis qu'elle part ce doucher il finit de débarrasser avant de finalement la rejoindre. Quelques minutes plus tard tandis qu'elle enfile son jean dans le dressing, elle s'arrête au moment de l'attacher et le regarde un instant tandis qu'il cherche son jogging pour aller rejoindre Jason. " J'ai quelque chose à te dire ... " le ton qu'elle a adopter n'indique rien de bon, et quand il la regarde il comprend qu'elle est des plus sérieuse. Il arrête ce qu'il était en train de faire, et la regarde tout aussi sérieux qu'elle attendant. Mais elle semble chercher ses mots un instant, et commence tout à coup à lui faire un peu peur. Pour la rassurée, il traverse l'espace qui les séparent, et vient trouver sa main " Hey tu sais que tu peux tout me dire chérie ... " murmure t-il sur un ton des plus rassurant. C'était une promesse qu'ils c'étaient faits l'un et l'autre, de toujours tout ce dire, jamais rien ce cacher. Bon c'est ce qu'il faisait la plupart du temps, mais il devait bien l'avouer il lui cachait parfois certaines blessures pour ne pas l'affolée et parce qu'il savait que le temps qu'il revienne elles auraient cicatrisées. Un instant elle semble essayer de maitriser sa respiration, avant de finalement venir trouver le regard de l'homme qui partage sa vie depuis deux années maintenant. " Je suis enceinte. " Ses trois petits mots qu'il n'a jamais entendu semble venir le frapper en pleine figure, sonné, il met un certain temps a les assimiler. Il reste silencieux, il reste sans voix et est incapable de bouger. Elle est enceinte. Elle attend un bébé. Leur bébé. Quand il revient un temps soit peu sur terre, il aperçoit le regard presque effrayé de Sara en face de lui, et ne peux chasser le sourire béat qui vient d'apparaitre sur son visage. La question de savoir si elle souhaite le garder ou pas, ne ce pose pas, car ils en ont déjà parlé de manière hypothétique et construire une famille avec elle était tout ce qu'il souhaitait. Il laissa s'échapper un rire, avant de venir attraper la jeune femme dans ses bras et de la faire tournée. Ils allaient devenir parents !




_________________

our relationship ended in the silence. it was the silence in the air that deafened me when you told me it was over. my head was filled with white noise, and my mouth was far too dry to even whisper out, s t a y
Revenir en haut Aller en bas
❉ love is such  a fantasy
avatar
love is such a fantasy

all these memories seem so old


Voir le profil de l'utilisateur
you're the sea i drowned in and the forest i got lost in
NOT WEAK JUST BECAUSE MY HEART FEELS SO HEAVY

i wish i’d never laid eyes on him. i wish we’d never met .… if i never laid eyes on him, then i wouldn’t have fallen in love, and he wouldn’t have fallen in love. that may have made for two more lonely people in the world, but also a lot less pain and heartache for many, many others…. if it were a choice, who would choose this kind of love? so i wish we never met. but we did. and i tried. i tried and failed and tried and… failed again to hide, to stop loving him, but i couldn’t. i was weak. i hated myself. i wore this ring to remind me of my weakness. and i won’t ask for forgiveness. just don’t ask me to undo the past, don’t ask me to fall out of love with him, because if i could i would ...
›› Los Angeles since : 01/06/2017
›› Love letters written : 61
›› Pseudo : foolish blondie (tica)
›› It's crazy, I look like : jessica fuckinamazing stroup
›› Credit made by : foolish blondie (avatar) ☞ foolish blondie (profil crackship) ▫ tumblr (other profil gifs) ▫ scandal (profil quote)
›› I have a doppelgänger with : abby lewis (jessica fuckinamazing stroup) ✻ jay specter (sam orgasmic claflin) ✻ naïa atkins (dianna mindblowing agron) ✻ ella malone (jenna cutie coleman) ✻ anton sheffield (jensen naughty ackles) ✻ lissa crowley (italia perfection ricci) ✻ ophelia baron (jessica badass alba) ✻ wilson campbell (theo hottie james) ✻ sara ashmore (candice bittie accola) ✻ bobbie matthews (johanna hottie braddy) ✻ catriona milano (amber hotness heard) ✻
›› Availability : hello beauty you, i'm avalaible right nowprénom nom, (statut) » prénom nom, (statut) » prénom nom, (statut) »
›› Occupation :
›› We're having a baby :

MessageSujet: Re: JAYDEN CLARKE ♦ Mer 16 Aoû - 21:40

Happiness can be found, even in the darkest of times,
if one only remember to turn on the light.




  " N'oublie pas qu'on à le repas des voisins dimanche midi ... "  Il est huit heures du matin, Jayden ressert sa cravate attrape son sac et pose son alliance dans le bol présent à cet effet sur le buffet de la maison. Il faut toujours qu'il la pose, de peur de la perdre sur le terrain ou bien lors d'une mission, après tout il y tient à cette alliance, la marque de son amour envers Sara ... Elle vient de ce lever, encore en pyjama elle est plus belle que jamais et il la regarde attendrit. En ce moment avec tout le boulot qu'il à il n'a pas le temps de passer du temps avec elle et avec Julia, et il s'en veux énormément. Il repose son sac et s'avance vers sa femme pour la prendre dans ses bras avant de l'embrasser tendrement " Je passerais acheter un paquet de bières. C'est bien chez les Schuman cette fois ? " Elle lui fit un petit signe de la tête, lui indiquant qu'il avait raison. Il avait eu chaud, parce qu'en réalité il ne se souvenait pas du tout de tout cela ! Il lui sourit et hésite un instant à se rendre dans la chambre de sa fille afin de l'embrasser avant de partir, mais il est tôt et elle dort encore, pas grave il la verrait dans peu de temps. Il prit ses affaires se dirigea vers le garage et monta dans la voiture en prenant la direction du boulot. (...) Il était une heure déjà quand il était rentré chez lui et avait pris le temps de changer sa tenue contre un short et un t-shirt bien plus décontractés et c'est ainsi qu'il se dirigea chez ses voisins, un pack de bières à la main comme prévu. La fête était déjà bien entamée, des enfants riaient, les adultes et parents étaient eux aussi engagés dans leurs conversations et c'est Robert qui l'accosta le premier, lui tendant un bière fraîche et l'invitant à se joindre à eux au barbecue tout en le débarrassant du pack de bière qui devenait un peu pesant. Ils parlaient foot, finances ... Le genre de choses dont ils avaient l'habitude de parler lors de ses moments mensuels, et dont Jayden ne parlait quasiment jamais avec ses collègues. Il était agréable de passer du temps avec des personnes moins sérieuses, et souriantes. Et tandis qu'ils parlaient tous ensembles, il regarda aux alentours si il ne voyait pas sa femme ou bien Julia. Aucune des deux, il remarqua la présence de beaucoup d'amis de Sara et allait leurs demander ou elle était quand deux bras vinrent entourer ses jambes " PAPOU ! " Cette petite voix il l'aurait reconnue entre toute, son bout de choux le regardait un grand sourire aux lèvres et c'est avec joie qu'il la prit dans ses bras avant de l'embrasser sur le front "  Qu'est ce que tu est belle comme ça ma princesse ! " Elle lui fit un clin d’œil avant de lui faire remarquer qu'elle portait aussi une couronne de princesse. " Elle est ou maman ?" Celle-ci avait gardé les chaussures de princesse achetées le matin même, et Julia voulait absolument les montrer à son père. Jay quitta sa fille des yeux et aperçut sa femme un peu plus loin " Regarde elle est là bas , tu la vois ? Allez vas-y je te regarde. "  Il lui fit de nouveau un bisous sur la joue cette fois, et la posa à terre la regardant gambader jusqu'à sa mère en souriant. C'était sa fierté son petit bout, elle faisait de sa vie un vraie bonheur et passer du temps loin d'elle était vraiment dur pour lui. Qui l'aurait cru ? Qui aurait cru un jour que Jayden serait aussi papa poule ... Personne ! Voyant qu'elle était à deux pas de sa mère il la lâcha du regard, et retourna avec ses amis, il accepta d'ailleurs volontiers de s'occuper de la viande " Alors Tony ta vie avec la femme de ménage c'est tranquille ? Tu te dérouille un peu ? "  les rires gras suivirent cette question avec un Tony gêné qui ne savait plus ou se mettre, un voisin compatissant changea de sujet " Et toi Jay, le boulot ça va ? " Jayden tourna la viande essuya ses mains sur le torchon et attrapa une autre bière. Comme souvent lorsque l'on venait à parler du boulot, le papa s'apprêtait à mentir. Tous savaient qu'il était pilote, et ne manquaient jamais de lui faire des réflexions sur la facilité de son métier et la chance qu'il avait de côtoyer des hôtesses gratuitement ... Ce qui n'était pas le cas de toute évidence. Il allait répondre quand le fils de Marc arriva " Pa' y'a une fille dans l'eau! " Marc le gronda, ça ne ce faisait pas de couper quelqu'un alors qu'il parlait, cependant l'enfant insistait et inquiet Jayden sortit de ses pensées quand ils entendirent quelqu'un crier au secours. C'est sans même réfléchir une seconde qu'il avait rapidement posé sa bière et avait avancé vers la piscine, des bouclettes brunes flottaient, l'enfant ne semblait déjà plus respirer, le militaire plongeât alors et se hâta de nager vers l'enfant afin de l'attraper pour la ramener rapidement sur le bord. Les papas ne font jamais attention aux habits que portent leurs enfants, ils disent que c'est très joli et que cela leur va à merveille mais ils s'en fichent en réalité. La plupart du temps ils sont plus omnibulé par le sourire de leur enfant qu'autre chose ... Quand il attrapa la petite fille son cœur rata un coche , se visage, ses petite boucles " JULIA ! "  Il l'attrapa, la maintenant si fort contre lui, il ne fallait pas qu'il la lâche, il ne la lâcherait pas. Il arriva rapidement vers le bord et Sara attrapa leur fille avant de la tenir contre elle et de commencer le massage cardiaque, mais ses pleurs, sa peur l'en empêchait et dès que Jay fut hors de la piscine il reprit les gestes de sa femme, n'entendant pas ce qui pouvait bien se passer autour de lui. Combien de temps était-elle restée dans l'eau ? Pourquoi est-ce qu'elle avait fait ça ? Combien de fois est-ce qu'ils lui avaient dit de ne pas aller dans l'eau sans un adulte ? Son petit corps tout frêle dégoulinait d'eau, ses lèvres étaient bleutées et son visage encore plus pâle qu'a l'origine, les larmes sur les joues de Jay ce mélangeaient déjà à l'eau qui dégoulinait de ses cheveux, mais rien ni personne ne pourrait l'arrêter, il y arriverait, il allait sauver sa fille même si il devait y passer des heures ! Il entendit l'ambulance mais n'arrêta pas ses gestes. C'était peine perdue tout le monde autour de lui le savait déjà, mais lui ne voulait pas le croire, elle n'allait pas ... Non il ne laisserait pas ça arriver. Soudain le thorax de l'enfant se souleva et elle se mit à crachoter de l'eau, il la bascula sur le côté pour qu'elle recrache l'eau. Une fois que ce fut fait elle ouvrit doucement les yeux et Sara posa sa tête sur l'épaule de son mari tellement elle avait eu peur que ce moment ne vienne jamais " Ca va aller mon amour, tout vas bien aller. " dit-il à l'enfant, en lui caressant le visage. Le soulagement était palpable, pourtant les ambulanciers arrivaient avec le brancard et tout l'attirail, Julia allait dire quelque chose à nouveau quand elle referma les yeux ... " POUSSEZ VOUS ELLE PERD CONNAISSANCE !!" (...) La tête appuyée sur le mur, cela fait une heure qu'ils sont là. Sara a posé sa tête contre l'épaule de son mari et à fermé les yeux, mais elle ne dort pas, comment le pourrait-elle ? Jayden lui ne veux penser à rien, il laisse son cerveau vide parce que si il ce laisse aller à penser le pire, il ne pourrait pas rester ici. Ils ne sont pas calmes du tout, ils ont peur, peur de perdre ce qui est leur perle, leur raison de vivre, leur trésor, leur amour, leur enfant ... Des pas ce font alors entendre et d'un même réflexes tout deux se lèvent et Jay reconnait Gabrielle, une amie et collège de Sara.  " Dit-moi qu'elle va bien, je t'en supplie ... " Mais il à déjà comprit, Gabrielle à les yeux rouges et bouffis, et elle n'arrive pas à prononcer complétement ce qu'elle devrait dire, elle ne le dira pas. Parce que Julia n'est plus, parce que leurs perle, leurs raison de vivre, leurs trésor, leurs amour, cet enfant qu'ils ont tant aimé tout les deux, sa fille , leur fille n'est plus. Alors Sarah semble ne plus tenir debout, les pleurs ne peuvent être retenus et avant même qu'elle ne perde pieds, Jayden la prend dans ses bras la tenant fort contre lui. Il voudrait être capable d'alléger sa douleur, mais il sait qu'il en sera incapable ...  




  Il connaît un peu trop bien cet endroit à son gout ses derniers temps, puisqu'il y va près d'une fois par mois. Et encore, cela n'est rien comparé à ce qu'il faisait avant, puisqu'il venait plus d'une fois par semaine. On l'avait forcé à venir là, et si au début il c'était dit que ce ne pouvait pas être une mauvaise idée, il avait complètement changé d'avis aujourd'hui. L'homme en face de lui il le connaît bien, c'est lui qui le suit depuis qu'il à dix huit ans, car comme chaque homme entrant à l'armée il a du montrer qu'il était mentalement apte a affronter ce qu'il allait voir au quotidien. Réputé pour être très bon dans ce qu'il faisait le docteur Randall n'état plus tout jeune, tout comme Jayden avait pris de l'âge. Les lunettes posées sur le bout de son nez, il semble parcourir ses dernières notes a propose de son patient assis sur le canapé depuis quelques minutes déjà. Quand il reporte enfin son attention vers lui, Jay ne sourit pas à son docteur. Il ne lui a plus sourit depuis quelques mois déjà, comme il n'a plus sourit à personne d'ailleurs  " Je sais que c’est moi qui vous ai donné le droit d’exercer Monsieur Clarke, mais au vus des récents événements vous comprendrez bien qu’il nous ai nécessaire de revoir les bases." la façon qu'il avait de nommer l'enfer qu'il vivait était incroyable. Si par récents événements il parlait de la mort de Julia, il trouvait que le docteur utilisait là des mots bien trop légers et tout à fait inappropriés. Il ne parlerait pas d'événements, il parlerait de déchirement. C'était ce qu'il avait ressentit, il c'était sentit arraché de toute parts au fil des derniers mois. Enterrer son enfant était la pire épreuve qu'il n'ai jamais eu à vivre, et voir Sara dans un état pareil était tout aussi affreux. Il avait été capable de garder la tête haute au début, car il savait qu'il devait le faire pour eux, il fallait qu'ils arrivent à faire les choses bien pour leur petit ange mais une fois qu'elle c'était retrouvée sous terre, il n'avait plus été capable de garder la face. Alors c’est comme ça qu’il appelait le bordel qu’était à présent sa vie ? Cet homme n’avait jamais rien fait d’autre que de travailler, travailler, travailler sans même se demander ce que la vie pouvait apporter d’autre, Jayden n'était même pas sur qu’il se rende compte de ce qu’il y’avait d’autre ... Apparemment le docteur sembla voir que quelque chose ne lui plaisait pas, mais ne releva rien. Ils avaient ensembles parlé de toute sa vie, de A à Z. Et ça avait été horrible, ce mec était censé être là pour l'aider à remonter la pente mais il n'avait fait que le contraire depuis le début. Rapidement Sara et lui avaient commencé a s'éloigner, les disputes fusaient et le chagrin prenait tout ce qu'ils avaient de meilleur à offrir jusqu'au soir ou il avait prit ses affaires pour aller dormir à l'hôtel. Depuis il n'était plus jamais revenu dans leur maison ... La dépression de Jayden était arrivée d'un coup et avec une violence sans égale, laissant de sacres séquelles sur son passage. Aujourd'hui il avait la prétention d'affirmer qu'il allait mieux, et ceci même si ce n'était clairement pas le cas. Mais il avait besoin de travailler, car sans son boulot il n'avait plus rien, plus de raison valable de ce lever le matin. Alors il devait garder la face, aller bien aux yeux du monde pour caresser l'espoir de pouvoir travailler de nouveau. Le docteur attendait peut être encore que Jayden lui parle de sa rencontre avec Sara, du moment ou il avait comprit qu'il l'aimait, mais il le lui avait déjà raconté plus d'une fois. Il voulait peut être qu'il lui raconte ce qu'il avait ressentit quand Sara lui avait appris qu'elle était enceinte, la joie qui l'avait alors habité, et puis plus tard l'appréhension au fil des mois de grossesse, la frustration lorsqu'il avait du partir pendant deux mois alors qu'elle était enceinte de quatre mois. L'émerveillement qu'il avait ressentit quand il avait vu naître sa fille, quand Sara avait du serrer sa main pendant le travail et qu'il avait cru que plus jamais il n'en trouverait l'usage. La première fois qu'il avait serré son enfant dans ses bras, le premier biberon, les premiers sourires, les premiers pleurs, les premiers bains et les premières fois qu'il avait parfois raté parce que loin d'elles Peut être s'attendait-il encore à entendre le récit de sa demande en mariage, la description de Sara tandis qu'elle avançait jusqu'à lui ... Mais il ne pouvait plus continuer, il ne pouvait plus passer des heures a tout raconter à cet homme, tout ses moments d'une vie qu'il n'avait plus qu'il avait perdu. Cela n'avait rien de concluant, et Jayden n'allait certainement pas ce lever pour le remercier de l'avoir autant aidé un immense sourire sur les lèvres, et refaire sa vie. Ca n'allait pas ce passer comme ça, c'était évident car jamais il ne pourrait enterrer leur histoire, jamais il ne pourrait oublier sa fille. Ce psychologue était inutile aux yeux de Jayden, il ne servait à rien mais il devait bien avouer que ce plonger dans l'alcool servait pas à grand chose non plus. Il avait dans son malheur eu la chance d'avoir un ami ce faisant assez de soucis pour lui, et assez motivé pour le sortir de là. Mais malheureusement en dépit des années qu'ils avaient passés ensembles à parlé parfois, ce docteur lui était complètement inutile aujourd'hui, cela le rendait fou à chaque fois de le voir parcourir sa fiche et voir une lumière s'illuminait dans ce regard au moment ou il devait ce dire ' ah oui lui c'est le type qui a perdu sa fille '. Mais il avait au cours de toutes leurs séances appris à garder son sang froid, et il pouvait remercier ses années de métier pour ça ... Car c'était cet homme qui tenait le reste de sa misérable vie entre ses mains, c'était cet homme qui détenait le pouvoir. Un mot de lui et il pouvait travailler de nouveau, ou bien être privé de job, viré et voué a finir sa vie de manière tout à fait misérable. Mais il devait garder la tête froide et haute, il devait s'attendre à tout. Pourtant l'idée de retraverser son passé lui faisait affreusement froid dans le dos, et il se réjouissait presque d'avoir passé deux heures au stand de tir avant de venir " Ou en est donc votre divorce ? " C'était le mot en D. Le mot qu'il détestait et qu'il ne voulait plus entendre. Car l'homme assis sur ce canapé portait encore naïvement son alliance, ce morceau de féraille qui montrait qu'il appartenait à quelqu'un, quelqu'un qu'il avait promis d'aimer toujours et qu'il aimait toujours aujourd'hui. Stratégiquement il l'avait retirée aujourd'hui mais elle ne ce trouvait pas loin puisque pendant autour de son coup, près de ses plaques. L'autre chose c'est que les papiers sont toujours au même endroit depuis deux mois, prenant la poussière, parce qu'il n'arrive toujours pas à ce décider de les signés. Il voudrait être capable d'offrir à Sara un futur prometteur, être capable de lui offrir un nouveau départ et une nouvelle vie dans laquelle elle serait heureuse, sans lui mais il est plus difficile d'apposer sa signature qu'il ne l'aurait pensé.  " Il va être prononcé. " Et en soit ce n'était pas vraiment un mensonge. Il avait été conditionné au mensonge ses dix dernières années certes, mais si il n'avait pas encore signé les papiers il avait déjà fait la démarche de les demander, mais aussi d'engager un avocat. Ce qui était un premier pas en soit, et puis Sara ne semblait pas les avoir signés non plus alors ... Mais il avait besoin de retrouver son boulot, c'était devenu vital, sa vie en dépendait. Le docteur griffonna quelque chose, ce leva attrapa un papier particulier sur son bureau. Et vingt minutes plus tard, Jayden arrivait chez son meilleur ami papier en main, il allait enfin pouvoir reprendre le boulot.


 



_________________

our relationship ended in the silence. it was the silence in the air that deafened me when you told me it was over. my head was filled with white noise, and my mouth was far too dry to even whisper out, s t a y
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

all these memories seem so old


MessageSujet: Re: JAYDEN CLARKE ♦

Revenir en haut Aller en bas

JAYDEN CLARKE ♦

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
★ THAT'S LOVE BITCH ! :: votre 1ère catégorie :: Foolish Blondie :: Fiches de présentation-